Cet article a été publié le: 14/07/22 8:38 GMT

đ—–đ—ąđ— đ— đ—šđ—Ąđ—œđ—€đ—šđ—˜ 𝗗𝗹 𝗖𝗱𝗡𝗩𝗘𝗜𝗟 𝗗𝗘𝗩 đ— đ—œđ—Ąđ—œđ—Šđ—§đ—„đ—˜đ—Š 𝗗𝗹 đ— đ—˜đ—„đ—–đ—„đ—˜đ——đ—œ 𝟭𝟯 𝗝𝗹𝗜𝗟𝗟𝗘𝗧 𝟼𝟬𝟼𝟼

Le mercredi 13 juillet 2022, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h00 Ă  12h35, au Palais de la PrĂ©sidence de la RĂ©publique Ă  Abidjan, sous la prĂ©sidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, PrĂ©sident de la RĂ©publique, Chef de l’Etat.

L’ordre du jour de cette rĂ©union comportait les points suivants :

A/-Mesures Générales
 Projets de loi et d’ordonnance
 Projets de dĂ©crets
B/-Mesures Individuelles
C/-Communications

A/ – MESURES GENERALES

PROJETS DE LOI ET D’ORDONNANCE

1- Au titre du Ministùre de l’Economie et des Finances ;
Le Conseil a adoptĂ© un projet de loi relatif aux infractions boursiĂšres sur le marchĂ© financier de l’Union MonĂ©taire Ouest Africaine (UMOA).
En accord avec les Etats parties, ce dispositif vise Ă  doter l’espace communautaire d’un cadre lĂ©gal consensuel de rĂ©pression des comportements dĂ©lictueux sur le marchĂ© financier rĂ©gional de l’UMOA, Ă  travers l’édiction d’un ensemble de sanctions Ă  la fois dissuasives et proportionnĂ©es Ă  la gravitĂ© des infractions, en vue de garantir aux investisseurs un marchĂ© transparent et intĂšgre.

A cet effet, ce projet de loi dĂ©finit de façon prĂ©cise les incriminations et les peines applicables, et dĂ©termine clairement les interactions entre les juridictions rĂ©pressives nationales et le Conseil RĂ©gional de l’Epargne Publique et des MarchĂ©s Financiers (CREPMF), l’organe spĂ©cialisĂ© de l’UMOA chargĂ© de la protection de l’épargne publique sur le marchĂ© financier rĂ©gional.

2- Au titre du MinistĂšre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, en liaison avec le MinistĂšre d’Etat, MinistĂšre de l’Agriculture et du DĂ©veloppement Rural, le MinistĂšre de l’Economie et des Finances et le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adoptĂ© une ordonnance portant extension des dispositions de l’ordonnance n° 2019-587 du 03 juillet 2019 instituant des mesures fiscales incitatives spĂ©cifiques aux investissements rĂ©alisĂ©s dans les secteurs de la production et de la transformation agricoles, ainsi que le projet de loi de ratification y affĂ©rent.

Cette ordonnance s’inscrit dans le cadre des mesures initiĂ©es par le Gouvernement en vue d’amĂ©liorer les performances des filiĂšres de production de cĂ©rĂ©ales et de lĂ©gumineuses, et d’apporter une rĂ©ponse durable Ă  la problĂ©matique de la hausse des prix des produits de grande consommation.
Elle accorde, Ă  cet effet, en plus d’autres incitations non fiscales, des avantages douaniers et fiscaux spĂ©cifiques aux opĂ©rateurs intervenant dans les secteurs de la production et de la transformation des cĂ©rĂ©ales et lĂ©gumineuses, notamment le riz, le maĂŻs, le mil, le sorgho et le soja, sur la base de la crĂ©ation et du dĂ©veloppement de leurs activitĂ©s.

Cet appui du Gouvernement aux opĂ©rateurs concernĂ©s sera encadrĂ© par une convention spĂ©cifique d’investissement signĂ©e entre l’Etat et chaque opĂ©rateur, pour une durĂ©e de cinq (5) ans. Ces mesures comprennent notamment l’exonĂ©ration des droits de douanes sur les Ă©quipements et matĂ©riels importĂ©s, l’exonĂ©ration de TVA sur les acquisitions de matĂ©riel, de biens d’équipement et l’octroi de crĂ©dits d’impĂŽts sur la durĂ©e de la convention.

PROJETS DE DECRETS

1- Au titre du MinistĂšre d’Etat, MinistĂšre des Affaires EtrangĂšres, de l’IntĂ©gration Africaine et de la Diaspora, en liaison avec le MinistĂšre de l’Economie et des Finances, le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le MinistĂšre de la SolidaritĂ© et de la Lutte contre la PauvretĂ© ;

Le Conseil a adopté deux (02) décrets :

‱ un dĂ©cret portant ratification de l’Accord de prĂȘt n°7109-CI, d’un montant total de cent quatre-vingt millions trois cent mille (180 300 000) EUR, soit cent dix-huit milliards deux cent soixante-neuf millions quarante-sept mille cent (118 269 047 100) Francs CFA, conclu le 10 juin 2022, entre la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire et l’Association Internationale de DĂ©veloppement (AID), pour le financement du programme de renforcement du systĂšme de filets sociaux ;

‱ un dĂ©cret portant ratification de l’Accord de Don n°TF0B8338, d’un montant total de cinq millions (5 000 000) de Dollars US, soit environ trois milliards cent quarante-six millions sept cent quatre-vingt-deux mille huit cents (3 146 782 800) Francs CFA, conclu le 10 juin 2022, entre la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire et l’Association Internationale de DĂ©veloppement (AID), pour le financement du programme de renforcement du systĂšme de filets sociaux.

Le financement objet de ces deux accords permettra de soutenir le systĂšme national des filets sociaux afin de garantir une plus grande inclusion sociale des populations pauvres et vulnĂ©rables. Il permettra plus spĂ©cifiquement d’opĂ©rationnaliser le Registre Social Unique des mĂ©nages pauvres et vulnĂ©rables, d’amĂ©liorer les services des centres sociaux et d’assurer l’extension et la pĂ©rennisation du Programme des Transferts MonĂ©taires Productifs.

2- Au titre du MinistĂšre de l’IntĂ©rieur et de la SĂ©curitĂ©;

Le Conseil a adopté sept (07) décrets :
Les cinq (05) premiers dĂ©crets sont relatifs Ă  l’élection d’un SĂ©nateur dans la RĂ©gion du Haut-Sassandra, le 03 septembre 2022.
‱ le premier dĂ©cret porte convocation du CollĂšge Ă©lectoral ;
‱ le deuxiĂšme dĂ©cret fixe la durĂ©e de la campagne Ă©lectorale ;
‱ le troisiĂšme dĂ©cret dĂ©termine le lieu de vote et le nombre de bureaux de vote ;
‱ le quatriĂšme dĂ©cret porte organisation et fonctionnement des bureaux de vote ;
‱ le cinquiĂšme dĂ©cret fixe les modalitĂ©s d’accĂšs des candidats aux organes officiels.

Pris en application de la lĂ©gislation Ă©lectorale nationale, ces cinq (05) dĂ©crets concourent Ă  l’organisation de l’élection d’un SĂ©nateur dans la RĂ©gion du Haut-Sassandra, en vue de pourvoir un siĂšge de sĂ©nateur Ă©lu laissĂ© vacant suite au dĂ©cĂšs, en mars 2022, du sĂ©nateur TOURE LancinĂ©.

Ainsi, sur proposition de la CEI, le collĂšge Ă©lectoral de la circonscription Ă©lectorale de la RĂ©gion du Haut-Sassandra est convoquĂ© pour l’élection d’un sĂ©nateur de ladite RĂ©gion, le samedi 03 septembre 2022.

A cet effet, il est créé un (01) lieu de vote et sept (07) bureaux de vote, au chef-lieu de région, à Daloa, précisément au Groupe Scolaire annexe du CAFOP Daloa.

La durĂ©e de la campagne Ă©lectorale est fixĂ©e Ă  sept (07) jours, Ă  compter du vendredi 26 aoĂ»t 2022 Ă  zĂ©ro heure jusqu’au jeudi 1er septembre 2022 Ă  minuit. Durant la campagne, la HACA et l’ANP veilleront, chacun en ce qui le concerne, Ă  l’égal et au libre accĂšs des candidats aux mĂ©dias publics.
Le scrutin sera ouvert Ă  huit heures et prendra fin Ă  dix-huit heures, soit dix heures de vote.

Les deux (02) autres dĂ©crets sont relatifs aux Ă©lections partielles de dĂ©putĂ©s dans les circonscriptions Ă©lectorales n° 057, Bodokro, Lolobo et N’Guessankro, Communes et Sous-prĂ©fectures, Marabadjassa Sous-prĂ©fecture, n° 150, Gnamangui, MĂ©agui et Oupoyo, Communes et Sous-PrĂ©fectures et n° 202, Bobi-Diarabana, Commune et Sous-PrĂ©fecture, SĂ©guĂ©la Sous-PrĂ©fecture :
‱ le premier dĂ©cret porte convocation des collĂšges Ă©lectoraux des circonscriptions Ă©lectorales concernĂ©es ;
‱ le second dĂ©cret fixe la durĂ©e de la campagne Ă©lectorale.

Pris en application de la lĂ©gislation Ă©lectorale nationale, ces dĂ©crets concourent Ă  l’organisation d’élections lĂ©gislatives partielles dans les circonscriptions Ă©lectorales susmentionnĂ©es, en vue de pourvoir les trois (03) siĂšges de dĂ©putĂ© laissĂ©s vacants suite au dĂ©cĂšs des DĂ©putĂ©s SALE Poli, de la circonscription n° 150, SIN’MLIN Yao Kouadio Marcelin, de la circonscription n° 057, et SOUMAHORO Amadou, de la circonscription n° 202.
Ainsi, sur proposition de la CEI, les collĂšges Ă©lectoraux des circonscriptions Ă©lectorales n° 057, Bodokro, Lolobo et N’Guessankro, Communes et Sous-prĂ©fectures, Marabadjassa Sous-prĂ©fecture, n° 150, Gnamangui, MĂ©agui et Oupoyo, Communes et Sous-PrĂ©fectures et n° 202, Bobi-Diarabana, Commune et Sous-PrĂ©fecture, SĂ©guĂ©la Sous-PrĂ©fecture sont convoquĂ©s pour les Ă©lections partielles de dĂ©putĂ©s titulaires et supplĂ©ants Ă  l’AssemblĂ©e Nationale, le samedi 03 septembre 2022.

La durĂ©e de la campagne Ă©lectorale est fixĂ©e Ă  sept (07) jours, Ă  compter du vendredi 26 aoĂ»t 2022 Ă  zĂ©ro heure jusqu’au jeudi 1er septembre 2022 Ă  minuit.

Le scrutin sera ouvert Ă  huit heures et prendra fin Ă  dix-huit heures, soit dix heures de vote.

3- Au titre du MinistĂšre du Plan et du DĂ©veloppement, en liaison avec le MinistĂšre de l’Economie et des Finances, le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le MinistĂšre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME ;

Le Conseil a adoptĂ© un dĂ©cret portant institution et organisation du Recensement GĂ©nĂ©ral des Entreprises et Etablissements de CĂŽte d’Ivoire.
Ce recensement porte sur l’ensemble des unitĂ©s Ă©conomiques des secteurs formel et informel exerçant sur l’ensemble du territoire national. Il vise Ă  doter le pays d’une banque de donnĂ©es Ă©conomiques et financiĂšres exhaustives et actualisĂ©es sur les entreprises et Ă©tablissements opĂ©rant dans les diffĂ©rents secteurs d’activitĂ©s, de façon Ă  rĂ©pondre efficacement Ă  la forte demande de statistiques Ă©conomiques et sociales fiables, et Ă  amĂ©liorer le suivi des politiques nationales de dĂ©veloppement Ă©conomique.

A terme, cette mesure permettra de mettre en place un rĂ©pertoire complet des unitĂ©s industrielles du pays, couvrant tous les secteurs d’activitĂ©s, qui sera adossĂ© Ă  un SystĂšme d’Information GĂ©ographique.

InstituĂ© sur une pĂ©riodicitĂ© de cinq (05) ans, conformĂ©ment aux standards internationaux, la premiĂšre opĂ©ration de Recensement GĂ©nĂ©ral des Entreprises et Etablissements de CĂŽte d’Ivoire (RGEE-CI) se dĂ©roulera sur la pĂ©riode 2022-2023.

4- Au titre du MinistĂšre des Ressources Animales et Halieutiques, en liaison avec le MinistĂšre de l’IntĂ©rieur et de la SĂ©curitĂ©, le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le MinistĂšre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME ;

Le Conseil a adoptĂ© un dĂ©cret portant rĂ©glementation de l’abattage et de l’exportation des asins, de leurs produits et sous-produits.

En dehors de la consommation familiale ou privĂ©e, ou d’asins accidentĂ©s, atteints ou suspectĂ©s de maladies transmissibles, ce dĂ©cret interdit, sur l’ensemble du territoire national, l’abattage et l’exportation d’asins Ă  des fins de commercialisation pour la consommation humaine et animale ou pour tout autre usage, y compris l’exportation de la viande, de la peau et de tout autre produit et sous-produit issus de l’espĂšce asine.

Cette mesure vise Ă  prĂ©server l’espĂšce asine, Ă  savoir l’ñne et toutes espĂšces assimilĂ©es, fortement utilisĂ©es en Afrique subsaharienne dans le domaine agricole comme animaux de trait, de la menace de disparition en raison des actes de maltraitance, d’abattage clandestin, de trafic pour leurs sous-produits utilisĂ©s dans l’industrie cosmĂ©tique.

5- Au titre du MinistĂšre des Ressources Animales et Halieutiques, en liaison avec le MinistĂšre de l’IntĂ©rieur et de la SĂ©curitĂ©, le MinistĂšre des Transports, le MinistĂšre de l’Economie et des Finances, le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le MinistĂšre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME;

Le Conseil a adoptĂ© un dĂ©cret fixant les conditions d’exercice des mĂ©tiers liĂ©s aux ressources animales et halieutiques.

En application de la loi n°2020-995 du 30 dĂ©cembre 2020 portant Code de la SantĂ© Publique VĂ©tĂ©rinaire, ce dĂ©cret dĂ©termine la liste exhaustive des mĂ©tiers liĂ©s aux Ressources Animales et Halieutiques et distingue ceux soumis Ă  autorisation prĂ©alable d’exercice de ceux assujettis Ă  dĂ©claration obligatoire d’exercice, en vue d’organiser au mieux ce secteur d’activitĂ©.
6- Au titre du MinistĂšre de l’Emploi et de la Protection Sociale, en liaison avec le MinistĂšre de la Fonction Publique, le MinistĂšre de l’Economie et des Finances, le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le MinistĂšre de l’Enseignement SupĂ©rieur et de la Recherche Scientifique ;

Le Conseil a adoptĂ© un dĂ©cret portant changement de dĂ©nomination de l’Institut National de Formation Sociale et dĂ©terminant ses attributions, son organisation et son fonctionnement.

Ce dĂ©cret porte une rĂ©forme globale du systĂšme national de formation en action sociale. Cette rĂ©forme prend en compte la nĂ©cessitĂ© de prĂ©parer efficacement les professionnels de l’action sociale, en vue d’apporter des rĂ©ponses fortes aux nouveaux dĂ©fis de la mondialisation et globalement, aux vulnĂ©rabilitĂ©s gĂ©nĂ©rĂ©es par les mutations sociales actuelles. Ainsi, ce nouveau dispositif renforce la place du travail social dans le processus de dĂ©veloppement durable, revalorise le potentiel des ressources humaines de l’action sociale et organise le cadre d’une formation sociale complĂšte, dynamique et active, qui prend pleinement en compte le domaine de la recherche en action sociale.

A cet effet, ce dĂ©cret transforme l’INFS en une Ă©cole supĂ©rieure de recherche en action sociale. L’INFS devient ainsi l’Institut National SupĂ©rieur de Formation Sociale, (INSFS).

B/– MESURES INDIVIDUELLES

Au titre du MinistĂšre d’Etat, MinistĂšre des Affaires EtrangĂšres, de l’IntĂ©gration Africaine et de la Diaspora ;
Le Conseil a donnĂ© son agrĂ©ment en vue de la nomination de deux Ambassadeurs Extraordinaires et PlĂ©nipotentiaires prĂšs la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire :
 Monsieur Anderson BLANC, en qualitĂ© d’Ambassadeur Extraordinaire et PlĂ©nipotentiaire du Canada prĂšs la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire, avec rĂ©sidence Ă  Abidjan ;
 Monsieur MoĂŻse MBA NCHAMA, en qualitĂ© d’Ambassadeur Extraordinaire et PlĂ©nipotentiaire de GuinĂ©e Equatoriale prĂšs la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire, avec RĂ©sidence Ă  Abidjan.

C/– COMMUNICATIONS

1- Au titre du Premier Ministre, Chef du Gouvernement;

Le Conseil a adoptĂ© une communication relative Ă  la prĂ©paration de la JournĂ©e Nationale de l’Excellence, Ă©dition 2022.

L’édition 2022 de la JournĂ©e Nationale de l’Excellence aura lieu le 05 aoĂ»t 2022, au Palais PrĂ©sidentiel, sous le haut patronage du PrĂ©sident de la RĂ©publique. Cette Ă©dition connaĂźt la crĂ©ation de deux nouveaux prix d’excellence, Ă  savoir le Prix d’Excellence de la bonne Gouvernance et le Prix d’Excellence de la lutte contre la Corruption. Ainsi, 87 prix seront dĂ©cernĂ©s au cours de l’édition 2022. L’édition prĂ©cĂ©dente comptait 85 laurĂ©ats.
Les cérémonies de remise de prix des lauréats classés deuxiÚmes et troisiÚmes, se dérouleront du 03 octobre au 30 novembre 2022.

2- Au titre du MinistĂšre du Plan et du DĂ©veloppement, en liaison avec le MinistĂšre d’Etat, MinistĂšre des Affaires EtrangĂšres, de l’IntĂ©gration Africaine et de la Diaspora, le MinistĂšre de l’Economie et des Finances et le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adoptĂ© une communication relative Ă  la ratification des statuts d’Africa50 et au paiement du prix d’acquisition des actions souscrites par la CĂŽte d’Ivoire.

Le Fonds Africa50, initiĂ© par la Banque Africaine de DĂ©veloppement (BAD) en 2012, est dĂ©diĂ© au financement des projets d’infrastructures d’envergure en Afrique, en vue de contribuer Ă  la croissance du continent. Le Conseil a donnĂ© son accord pour la ratification des statuts du fonds et l’acquittement des actions souscrites.

Cette opĂ©ration permettra Ă  notre pays de bĂ©nĂ©ficier notamment de l’accompagnement du fonds dans le dĂ©veloppement et le rĂ©amĂ©nagement des aĂ©roports rĂ©gionaux et la mise en Ɠuvre du Bus Rapid Transit (BRT) prĂ©vu dans le cadre du Projet de MobilitĂ© Urbaine d’Abidjan.

3- Au titre du MinistĂšre des Mines, du PĂ©trole et de l’Energie ;
Le Conseil a adopté une communication relative à la signature de Contrats de Partage de Production sur les blocs CI-520, CI-521 et CI-522 avec la société ELEPHANT OIL.

A l’initiative de la sociĂ©tĂ© pĂ©troliĂšre d’origine britannique, ELEPHANT OIL AFRICA, qui manifeste un grand intĂ©rĂȘt pour le bassin sĂ©dimentaire ivoirien, le Conseil a donnĂ© son accord pour des nĂ©gociations et la signature Ă©ventuelle d’accords de partenariat avec ladite sociĂ©tĂ© sur les blocs onshore CI-520, CI-521, CI-522.

4- Au titre du MinistĂšre de la Communication et de l’Economie NumĂ©rique, en liaison avec le MinistĂšre d’Etat, MinistĂšre des Affaires EtrangĂšres, de l’IntĂ©gration Africaine et de la Diaspora, le MinistĂšre de l’Economie et des Finances, le MinistĂšre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le MinistĂšre de la Culture et de la Francophonie ;

Le Conseil a adoptĂ© une communication relative Ă  l’appui institutionnel et financier en vue de l’organisation du DISCOP Abidjan 2022.
Le Conseil a instruit le Ministre de la Communication et de l’Economie NumĂ©rique et l’ensemble des Ministres concernĂ©s Ă  l’effet de prendre les dispositions idoines pour relancer l’organisation de cette exposition dĂ©diĂ©e Ă  la promotion des industries de la crĂ©ation et de la vente de contenu tĂ©lĂ©visuel, dĂšs cette annĂ©e 2022.

5- Au titre du Ministùre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, en liaison avec le Ministùre de l’Economie et des Finances et le Ministùre du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adoptĂ© une communication relative Ă  la finalisation du processus d’élaboration du Plan d’Action National pour la mise en Ɠuvre de la rĂ©solution 1325 du Conseil de SĂ©curitĂ© des Nations Unies sur les Femmes, la Paix et la SĂ©curitĂ©, de 2Ăšme gĂ©nĂ©ration, (PAN R1325 2022– 2026).

La rĂ©solution 1325 implique, pour chaque pays membre des Nations Unies, la systĂ©matisation de la participation des femmes aux processus de mĂ©diation et de consolidation de la paix ainsi que leur protection contre les violences lors des conflits et pendant les pĂ©riodes voisines aux conflits. Notre pays a Ă©tĂ© le premier en Afrique Ă  se doter en 2008 d’un Plan d’Action National de mise en Ɠuvre de cette recommandation des Nations Unies. La mise en Ɠuvre du PAN R1325 2008-2012, de 1Ăšre gĂ©nĂ©ration, a permis de renforcer l’environnement institutionnel et opĂ©rationnel de promotion du genre et de lutte contre les Violences BasĂ©es sur le Genre (VBG).

Dans la dynamique de la consolidation et de la pĂ©rennisation des acquis du premier PAN, le Gouvernement a engagĂ© l’élaboration de la 2e gĂ©nĂ©ration de Plan d’Action National de mise en Ɠuvre de la R1325, prĂ©vu sur la pĂ©riode 2022-2026 (PAN R1325 2022– 2026), avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, notamment l’ONU-Femmes.

A cet effet, trois (03) ateliers de consultation nationale et de mobilisation des parties prenantes sont prĂ©vus en vue d’affiner les rĂ©ponses multisectorielles et d’amĂ©liorer le rĂŽle et la position des femmes dans l’architecture de paix et de sĂ©curitĂ© en CĂŽte d’Ivoire, Ă  travers le renforcement des mĂ©canismes de promotion et de protection dĂ©diĂ©s aux femmes et aux enfants dans les pĂ©riodes de conflit et post-conflit.

D- DIVERS

– Coton : Le Conseil a entendu une communication en relation avec le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du DĂ©veloppement Rural et le Conseil Coton-anacarde sur la fixation du prix du coton Ă  310 FCFA le kilogramme pour la campagne 2022-2023.

– DĂ©fense : le Conseil des Ministres, suite Ă  la rĂ©union du Conseil National de SĂ©curitĂ© qui s’est tenue le 12 juillet 2022, a Ă©tĂ© informĂ© de la situation des 49 soldats ivoiriens arrĂȘtĂ©s au Mali. A cet effet, l’Etat-major a tenu un point de presse cet aprĂšs-midi.

– Rencontre d’échanges : Le PrĂ©sident de la RĂ©publique, SEM. Alassane OUATTARA a informĂ© le Conseil sur la rencontre qu’il aura le 14 juillet 2022, Ă  17 heures, avec les anciens Chefs d’Etat, les PrĂ©sidents Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO. Il convient de rappeler que le Chef de l’Etat avait dĂ©jĂ  rencontrĂ© le PrĂ©sident BEDIE le 20 novembre 2020 et le PrĂ©sident GBAGBO le 27 juillet 2021. Ces rencontres rĂ©guliĂšres s’inscrivent dans le cadre du renforcement de la cohĂ©sion nationale, de la consolidation de la paix et de l’organisation d’élections apaisĂ©es, tel que voulu par le PrĂ©sident de la RĂ©publique.

– Visite officielle : Le PrĂ©sident de la RĂ©publique se rendra en Afrique du Sud, le 20 juillet 2022, pour une visite officielle.

– Le prochain Conseil des Ministres se tiendra le mercredi 03 aoĂ»t 2022, Ă  Abidjan.

 

Fait Ă  Abidjan, le 13 juillet 2022
M. Amadou COULIBALY
Ministre de la Communication et de l’Economie NumĂ©rique,
Porte-parole du Gouvernement
porteparolat@communication.gouv.ci
#prci #gouvci #rci #civ #LevraiSon #cicg #PrimatureCI Primature CĂŽte d’Ivoire Gouvernement de CĂŽte d’Ivoire PrĂ©sidence de la RĂ©publique de CĂŽte d’Ivoire