Cet article a été publié le: 2/08/22 19:37 GMT

AIP/ Bondoukou en première ligne de la lutte contre la traite des personnes ( Préfecture)

Bondoukou, 2 aout 2022 (AIP) –  Le sécrétoire général 2 de préfecture de Bondoukou, Loan Constant  a revendiqué la volonté des autorités administratives locales d’être en première ligne dans la lutte contre la traite des personnes, lors de la cérémonie commémorative de la journée mondiale de lutte cette ce fléau, organisée par l’Ong Colombe ivoirienne pour le bien-être social (CIBES).

” Nous sommes en première ligne de cette lutte et nous ne devons pas faillir”, a insisté le secrétaire général Loan Constant, énonçant les nouveaux fléaux, à savoir la migration irrégulière, la traite des personnes, le trafic illicite des migrants.

” Il s’agit de nouvelles formes de criminalité transnationale organisées auxquelles le gouvernement entend apporter une riposte adéquate”, a-t-il dit, lors de la réunion de la cellule régionale de lutte contre la traite des personnes du Gontougo.

La traite des êtres humains est l’exploitation  criminelle de femmes , d’hommes, et d’enfants à des fins divers dont le travail forcé et l’exploitation sexuelle, a-t-on appris.

“Chaque année plus de 40 millions de personnes sont victimes de la traite des personnes dans le monde et cela peut arriver à tout le monde”, a fait savoir le PCA de l’Ong Colombe ivoirienne pour le bien-être social (CIBES), Beugré Sylvestre.

PCA de l’Ong Colombe ivoirienne pour le bien-être social (CIBES), Beugré Sylvestre.

L’édition 2022 est placée sous le thème,” Utilisation et abus de la technologie”. ” Restez vigilants dans l’espace virtuel et signalez les pages ou les activités suspicieuses en ligne aux autorités en utilisant tout le potentiel de la technologie pour lutter contre la traite des êtres humains”, a conseillé M. Beugré

L’assemblée générale des Nations Unies a proclamé tous les  30 juillet, une journée consacrée à cette lutte.  Un centre d’accueil et d’hébergement des victimes de traite des personnes a ouvert ses portes à Bondoukou, jeudi 16 juin 2022, Le centre  a une capacité de 60 personnes et il héberge  à ce jour  30 pensionnaires  dont 10 mineurs.

Cette réalisation est un  projet élaboré par  l’ONG CIBES  et  intitulé  ‘’Appuis à la protection de 60 victimes de traite des êtres humains et 40 personnes vulnérables, actions de prévention dans les  régions du Gontougo et de Bondoukou au nord-est de la Côte d’ivoire’’. Le projet est financé par l’Union Européenne (UE)  et mis en œuvre par Expertise France.

(AIP)

nmfa/ask