Cet article a été publié le: 14/04/22 20:19 GMT

AIP/ Condition de la femme: Nassénéba Touré obtient deux postes pour la Côte d’Ivoire auprès de l’ONU

Abidjan, 14 avr 2022 (AIP) – La Côte d’Ivoire a obtenu une belle moisson à la 66ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW) à New York, avec son élection, mercredi 13 avril 2022 lors une Assemblée générale, à deux postes importants du système des Nations Unies.

Selon une note d’information du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (MFFE) transmise à l’AIP jeudi, la Côte d’Ivoire va siéger au conseil d’administration d’ONU-FEMMES pour un mandat de quatre ans et est également admise à la Commission de la CSW pour une période de trois ans.

“Un poste qui confère à la nation ivoirienne, une place prépondérante dans le cercle restreint des pays membres de l’ONU qui dirigent et coordonnent les travaux de cette commission”, souligne le communiqué.

Le MFFE rappelle que ces élections résultent du lobbying mené par la Nassénéba Touré auprès des institutions internationales, lors de son séjour aux Etats-Unis. En effet dans le cadre de la 66ème session de la CSW tenue du 14 au 25 mars, la ministre et sa délégation ont multiplié les actions auprès des instances des Nations Unies. “C’est également la confirmation du rayonnement de la Côte d’Ivoire à l’international sous le leadership éclairé du Président de la République”, estime le ministère.

A l’annonce de cette nouvelle par le représentant permanent de la Côte d’Ivoire aux Nations Unies, Adom Kacou Houadja Léon, la ministre a exprimé sa reconnaissance au Président Ouattara qui, par son engagement constant, lui a permis “de montrer son combat en faveur de l’amélioration de la condition des femmes et de la défense de leurs droits fondamentaux”.

Heureuse de la présence de la Côte d’Ivoire à ces postes de prise de décision en faveur des femmes du monde, elle compte poursuivre le lobbying pour l’élection de Mme Yoli-bi Marguerite Koné au Comité de suivi de la mise en œuvre de la CDEF (Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme) ainsi que pour la désignation de Lath Mel Didier au Comité de suivi de la mise en œuvre des droits des enfants. Ces Comités sont des organes conventionnels des Nations Unies, pour le suivi des instruments des droits de l’Homme.

Au cours de son séjour à New York, Nassénéba Touré avait eu des rencontres de haut niveau et des séances de travail avec des responsables d’institutions notamment la directrice exécutive de l’ONU-FEMMES, Sima Sami Bahous, et la patronne de l’UNICEF, Catherine Russell.

(AIP)

cmas