Cet article a été publié le: 3/10/22 16:59 GMT

AIP/ Des entreprises sénégalaises s’imprègnent des opportunités d’investissement dans les TIC en Côte d’Ivoire

Abidjan, 03 oct 2022 (AIP)- Une délégation de 10 entreprises sénégalaises spécialisées dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TICs) effectue une mission en Côte d’Ivoire afin de s’imprégner des opportunités d’investissements de la Côte d’Ivoire dans ce domaine.

Cette mission s’inscrit dans le cadre du projet Netherlands Trust Funds 5 (Projet NTF V) piloté par le centre du commerce international (ITC) en coordination avec l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) et l’Organisation des professionnels des TICs au Sénégal réseau (OPTIC).

Ce projet vise à soutenir le développement des entreprises des TIC via un appui dans la planification stratégique export, le renforcement des capacités et surtout l’établissement de liens avec les marchés régionaux et internationaux, en particulier avec le marché ivoirien.

La délégation a ainsi rencontré lundi 3 octobre 2022, des responsables de structures engagées dans la promotion des investissements et surtout dans le secteur des TICs en Côte d’Ivoire. Il s’agit de la Chambre de commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI),  de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), du Village des technologies de l’information et de la biotechnologie (VITIB), du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI).

Toutes ces structures ont fait étalage des atouts de la Côte d’Ivoire dans le domaine digital, notamment le taux de pénétration de la téléphonie mobile, du global money. Les entreprises spécialisées dans ce domaine pourront aussi bénéficier de mesures incitatives du code de l’investissement ivoirien, des exonérations de taxes fiscales, des avantages qu’offre la zone franche du VITIB, de l’accompagnement et de l’encadrement de la CCI-CI  et de la CGECI que d’autres faitières du  secteur du numérique.

Pour le secrétaire général de l’ASPEX, Bathie Ciss,  il est important pour les entreprises sénégalaise de renforcer leur collaboration avec les entreprises ivoiriennes en vue du développement du marché de la sous-région d’abord de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA)  avant d’attaquer tout le continent dans le cadre de le mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (ZLECAf).

« Il  faudrait renforcer la collaboration, préserver les parts de marché que nous avons, mais aussi aller ensemble prospecter de nouveaux marchés, déchiffrer de nouvelles opportunités commerciales », a-t-il ajouté.

Le gouvernement s’est donné comme ambition d’assurer le développement par les TIC, de sorte à créer les bases pour le déploiement d’une économie numérique pouvant impacter durablement l’économie. Il s’est engagé dans une politique qui vise à promouvoir l’émergence par le développement d’une économie numérique en intégrant l’utilisation des TIC dans toutes les sphères de la vie nationale.

(AIP)

tad/fmo