Cet article a été publié le: 22/09/22 16:08 GMT

AIP/ En Belgique, Sidi Touré présente les attentes de la Côte d’Ivoire en matière de sécurité sanitaire des denrées animales

Abidjan, 22 sept 2022 (AIP) – En visite de travail auprès du Royaume de Belgique et de l’Union européenne (UE), le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Touré, a présenté les attentes de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la coopération en santé animale, sécurité sanitaire des denrées animales et lutte contre la pêche illicite.

Cette visite de travail en Europe vise à renforcer la coopération en matière de ressources animales et halieutiques, entre la Côte d’Ivoire et l’UE d’une part, et avec la Belgique, d’autre part, rapporte le ministère dans une note d’information transmise à l’AIP, jeudi 22 septembre 2022.

A Bruxelles, au siège de l’UE, Sidi Touré a eu une séance de travail, le lundi 19 septembre, avec la directrice générale de la Santé, Claire Bury et celle des Affaires maritimes, Charlina Vitcheva. Il a évoqué avec ces deux responsables de la Commission de l’UE, la mission d’audit menée en 2019 à Abidjan sur la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), l’accord de partenariat durable dans la pêche, et le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières de l’UE.

« Nous nous sommes accordé à passer en revue les points restant au cours d’une réunion en ligne dans les prochains jours, en vue de clôturer cet audit d’ici la fin de cette année 2022 », a rassuré M. Touré. Il a sollicité l’UE pour la mise en place d’un laboratoire moderne, ayant la capacité d’effectuer toutes les analyses requises pour assurer la sécurité de la chaîne alimentaire en Côte d’Ivoire.

En outre, Sidi Touré a échangé avec David Clarinval, vice-Premier ministre Belge et ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME et de l’Agriculture, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique. Il lui a présenté les défis auxquels la Côte d’Ivoire fait face, notamment en matière de santé animale et de sécurité sanitaire des Denrées animales et d’origines animales (DAOA).

« La Côte d’Ivoire compte se doter, avec l’appui de la Belgique, de deux instruments importants: un laboratoire pour renforcer la sécurité sanitaire des DAOA et une école vétérinaire pour contribuer à faire face aux zoonoses et autres maladies animales émergentes », a déclaré le ministre. Il a proposé à la partie belge, un Mémorandum d’Entente pour la création d’un Institut de santé publique vétérinaire, d’un Centre de formation continue et d’un Laboratoire des services vétérinaires.

Pour sa part, M. Clarinval a salué l’excellence des relations séculaires entre les deux pays. Il a rappelé les rencontres entre le Roi Philippe, le Premier ministre Belge et le Président Alassane Ouattara, rassurant de sa disponibilité à accompagner la Côte d’Ivoire notamment pour la sécurité sanitaire de la chaîne alimentaire. Il s’est engagé à faire signer le Mémorandum d’Entente.

(AIP)

cmas