Cet article a été publié le: 8/09/21 15:14 GMT

AIP/ FEMUA 13: La contribution de la Culture à l’économie et au développement de la Côte d’Ivoire relevée par la ministre Arlette Badou 

Abidjan, 08 sept 2021 (AIP)- La ministre de la Culture et de l’Industrie des arts et du spectacle, Arlette Badou N’Guessan Kouamé, a relevé, mardi 07 septembre 2021, l’importante part de la contribution du secteur culturel au développement de la Côte d’Ivoire, lors d’un panel du haut niveau du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 2021).

La ministre Badou était invitée à ce panel sur l’évolution d’une communauté de créativité entre artistes africains et européens au service de la paix et du développement, après l’ouverture du festival qu’elle présidait, peu avant, dans la journée.

La Côte d’Ivoire est un « pays multiculturel » dont le secteur culturel génère 655 000 emplois, soit 8% des huit millions de travailleurs ivoiriens. La culture contribue à la paix par les mécanismes traditionnels de prévention et de gestion des conflits à travers la diplomatie coutumière ou culturelle. La ministre Arlette Badou rappelle également que la Chambre des rois et chefs traditionnels entretient les alliances inter-ethniques, les tribunaux traditionnels où les litiges se vident sous l’arbre à palabres.

En plus de cette contribution à la cohésion sociale, la culture contribuait, en 2012, à hauteur de 2,43% du PIB, contre 4% en 2018. Le Bureau ivoirien des droits d’auteur (BURIDA) a distribué environ 2,4 milliards de FCFA à 6 000 pensionnaires, a, entre autres, énuméré la ministre.

L’Union européenne soutient la culture à travers le dialogue, les échanges culturels ou encore la reconnaissance de l’héritage culturel africain au patrimoine culturel mondial, a souligné le commissaire Von Jobst Kirchmann, ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, le ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique soutient tous les projets comportant des « niches d’opportunité » de création d’emplois pour les jeunes pour porter la contribution du secteur de la culture de 4 à 10 voire 15% de la richesse nationale, a soutenu le ministre Mamadou Touré.

La styliste sénégalaise Adama N’Diaye, créatrice de la marque « Adama Paris », et le coordinateur du festival « Couleur café » qui draine des milliers de visiteurs dans la région bruxelloise en Belgique, le congolais Fabrice Masuka, ont partagé leurs expériences de réussite avec le public convié à l’atelier qui se tenait à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan-Cocody.

Sous le parrainage du Premier ministre, Patrick Achi, la 13ème édition du FEMUA a démarré le mardi 07 septembre 2021 pour s’achever le 12 septembre, avec le Sénégal, pays invité d’honneur, sous le thème « Alliance Afrique-Europe : paix et développement ».

Concerts, réflexions, sports, actions sociales sont au programme de cette édition qui se déroule à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) (Marcory), à l’Institut français (Plateau) et à Grand-Bassam.

(AIP)

aaa/cmas