Cet article a été publié le: 6/10/21 21:22 GMT

AIP/Inter/ Kandia Camara veut positionner la Côte d’Ivoire auprès des institutions internationales

Abidjan, 06 oct 2021 (AIP)- La ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, a profité de sa participation à la 72ème session du Comité exécutif du Programme du Haut commissaire pour les refugiés (Excom) pour accorder des audiences à Genève, dans le but de positionner la Côte d’Ivoire auprès des institutions internationales.

Avec le ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Hongrie, Peter Szijàrto, elle a présenté les opportunités de commerce possibles entre la Côte d’Ivoire et la Hongrie.

Face au président du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, la cheffe de la diplomatie ivoirienne a traduit toute la reconnaissance de la Côte d’Ivoire pour l’appui remarquable de son institution dans le projet d’assainissement des prisons ivoiriennes et l’amélioration des conditions de vie de leurs occupants à travers l’augmentation du budget alloué à l’alimentation de 3 à 4 milliards de  francs CFA de 2011 à 2017. Elle a exprimé les remerciements du Président Alassane Ouattara pour son appui technique, financier et logistique lors de la présidentielle de 2020.

La ministre d’Etat de Côte d’Ivoire a également, lors de son séjour à Genève qui duré cinq jours, rencontré le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr Tédros Adhanom Ghebreyesus. Au cours de cette rencontre, elle s’est félicitée de l’excellence des relations de coopération entre l’OMS et la Côte d’Ivoire, matérialisée par l’appui technique et le soutien apporté à la Côte d’Ivoire dans le cadre de la riposte à la pandémie de la Covid-19, et lors de l’alerte sanitaire relative à un cas présumé de fièvre hémorragique due au virus Ebola.

Elle a souligné le cas de la Couverture maladie universelle en cours en Côte d’Ivoire et réitéré l’invitation faite au directeur général de l’OMS pour une visite  en Côte d’Ivoire, avant de lui affirmer tout le soutien de la Côte d’Ivoire pour sa candidature à sa réélection.

Elle a en outre rencontré le Haut Commissaire  des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a qui elle a exprimé la volonté et l’encouragement du gouvernement ivoirien en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme, matérialisée par l’élection de la Côte d’Ivoire pour un 3ème mandat au conseil des droits de l’homme en octobre 2020. Elle à réaffirmé l’attachement du gouvernement au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, avec l’amnistie accordée aux détenus de la crise de postélectorale de 2010 et la libération des manifestants emprisonnés dans le cadre de l’élection présidentielle de 2020.

Elle a par ailleurs rencontré le Haut Commissaire des Nations Unies, Filippo Grandi, avec qui elle a échangé sur la cessation du statut général des refugiés ivoiriens en juin 2022.

Sur cette question, elle a sollicité le soutien technique du Haut Commissariat pour les refugiés (HCR), pour la gestion au cas par cas des personnes qui seront en situation irrégulière après l’invocation de la clause de cessation du statut général de refugiés ivoiriens. Elle a informé le patron du HCR que la question de l’établissement de passeports biométriques aux refugiés vivant sur le territoire ivoirien est en examen.

Son séjour à Génève lui a permit aussi de rencontrer l’ambassadeur d’Israël, Eilon Shahar, avec qui elle a renforcé les bases de coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Etat hébreux.

(AIP)

sdaf/cmas