Cet article a été publié le: 8/05/21 15:33 GMT

AIP/ La Côte d’Ivoire et le Libéria œuvrent pour la sécurisation commune

Abidjan, 08 mai 2021 (AIP)- Une délégation de haut niveau du Libéria, conduite par le ministre de la Défense, Major Général Daniel D. Ziankhan, a eu une séance de travail, samedi 08 mai 2021 à Abidjan, avec le chef d’Etat-major général des Armées, le général de corps d’armée Lassina Doumbia, entouré de ses proches collaborateurs, pour une convergence de vue dans le cadre de la sécurisation des deux pays.

« Nous sommes ici après avoir eu écho de l’attaque contre le camp de N’Dotré. Le président de la République du Libéria nous a envoyé en terre ivoirienne afin d’échanger avec les autorités militaires pour trouver des solutions communes pour la sécurité à nos frontières », a déclaré le ministre libérien de la Défense à l’issue de la séance de travail.

Major Général Daniel D. Ziankhan a également indiqué qu’il a été question entre les deux parties, de réviser le mémorandum d’entente déjà existant entre la Côte d’Ivoire et le Libéria, en y incluant les différents services, notamment les services de l’immigration, la police.

Le chef d’Etat-major général de l’armée ivoirienne s’est félicité de cette séance de travail nécessaire pour juguler la sécurité. « Je voudrais indiquer qu’à priori, il n’y aura pas de problèmes insurmontables ou de problèmes qui n’aient pas trouvé de solution sur le terrain, notamment avec la présence d’un officier de l’armée de Côte d‘Ivoire auprès de l’Etat-major du Libéria qui permet une coopération facilitée », a-t-il indiqué.

« Ce qui me réconforte, c’est que depuis trois ans voir quatre, il n’y a eu aucune attaque au niveau de la frontière. La dernière attaque dans laquelle des Libériens ont été impliqués s’est déroulée à Abidjan et non au niveau des frontières, ce qui indique les rapports au niveau des frontières sont bons », a ajouté le général Doumbia.

Une attaque armée a été perpétrée dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 avril 2021 contre des postes de garde de la base militaire de N’Dotré, dans la commune d’Abobo, au Nord d’Abidjan.

Le bilan provisoire de cette attaque menée aux environs de 1h 00 par des individus armés, dont des Libériens identifiés, a fait état de « un blessé léger côté ami, trois morts et un blessé du côté ennemi ainsi que de nombreux matériels saisis ».

(AIP)

Gak/kp