Cet article a été publié le: 24/06/22 15:09 GMT

AIP/ La « Titrologie » a contribué à exacerber les tensions socio-politiques en Côte d’Ivoire (Auteur)

Abidjan, 24 Juin 2022 (AIP)- La « Titrologie » a contribué à exacerber les tensions socio-politiques en Côte d’Ivoire, estime l’auteur du livre « Titrologie, la guerre des tranchées médiatiques en Côte d’Ivoire », Dr Nanourougo Coulibaly.

“Cet ouvrage se veut avant tout une contribution intellectuelle à la construction d’une communication inter- médiatique de nature à former le lecteur comme citoyen”, a fait savoir Dr Coulibaly, présentant son œuvre à la presse, le jeudi 23 juin 2022.

Dr Nourougo Coulibaly estime que la “titrologie” a contribué à exacerber les tensions socio-politiques en Côte d’Ivoire

La titrologie dans le jargon ivoirien – à différencier de la discipline scientifique éponyme qui désigne qui étudie les titres des œuvres de l’esprit-, est le fait de lire les titres sur les Unes des journaux devant les kiosques à journaux sans toutefois lire les contenus de ces supports médiatiques.

Ce livre de l’enseignant-chercheur de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, est un travail descriptif à partir de l’analyse du discours dans les journaux de diverses tendances politiques sur la période 2012-2014.

Pour l’auteur, les responsabilités des tensions nées des titres des journaux sont partagées. Entre, d’un côté, des journaux enclins à des titres sensationnels pour faire du chiffre, et d’autres part des « Titrologues » qui ne contentent que de lire les grands titres à la Une des journaux avant de prendre des positions.

Nanourougo Coulibaly explique ce phénomène par les conditions et le contexte de libéralisation du secteur de la presse écrite en Côte d’Ivoire, qui est intervenue à la faveur de l’avènement du multipartisme dans le pays.

« Le discours médiatique est investi par le discours politique, ce qui crée des déviations ; et c’est là toute la problématique des titres de nos journaux. Il y a dès lors un conflit sous-jacent qui nait entre intérêt du public, intérêt publique et intérêt éditorial ».

Nanourougo Coulibaly, linguiste, est auteur de nombreux articles scientifiques et d’une monographie intitulée de « L’entrée lexicale dans l’analyse du discours littéraire » publié aux éditions des Presses académiques francophones (PAF) en 2014.

Il a également dirigé des ouvrages collectifs dont « Alassane Ouattara, le Technocrate et le Politique » publié en 2020 par la revue Langues, littérature, langage et société (LILAS) de L’Observatoire national de la vie et du discours politiques (ONVDP).

(AIP)

dds/tm