Cet article a été publié le: 24/01/23 7:30 GMT

AIP/ Le gouvernement ivoirien compte sur la responsabilité de tous pour garantir une éducation de qualité aux jeunes

Abidjan, 23 jan 2023 (AIP)- Le Gouvernement ivoirien voudrait compter sur la responsabilité de chacun et de chacune, pour une éducation de qualité au bénéfice des enfants, des jeunes et des adultes de Côte d’Ivoire, a souligné lundi 23 janvier dans une déclaration, la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné.

Cette annonce a été produite dans le cadre de la célébration, le 24 janvier, de la 5ème journée internationale de l’éducation, instituée par l’assemblée générale des Nations Unies. Cette journée vise à montrer l’importance de l’éducation comme facteur de paix et de développement.

Célébrée cette année sous le thème, « Investir dans l’humain, faire de l’éducation une priorité », elle vient rappeler que l’éducation est un droit fondamental dans lequel il est nécessaire d’investir et d’en faire une priorité.

Selon Pr Koné, malgré les acquis remarquables enregistrés dans le domaine de l’éducation, des défis sont encore à relever. Le gouvernement compte ainsi sur les actions de tous les acteurs pour instaurer une école de qualité.

Le gouvernement a investi une grande partie de son budget national dans l’éducation de ses filles et de ses fils à travers diverses initiatives. Il s’agit notamment de l’équipement des écoles et établissements en tables bancs, de la construction de nouvelles écoles, à savoir des collèges de proximité, des établissements d’excellence, de la promotion de l’éducation inclusive pour donner une chance à tous les enfants avec handicap et à besoins spécifiques, d’accéder à l’éducation dans des établissements scolaires existants dans leurs communautés de base.

Le gouvernement a également mis en œuvre des projets pour intégrer ou réintégrer les enfants hors école à travers des classes passerelles et les centres communautaires, et décidé de la mise en œuvre d’un programme de construction d’établissements d’enseignement secondaire d’excellence destinés aux jeunes filles.

Il s’agit d’initiatives visant à créer les meilleures conditions pour l’atteinte de l’objectif d’une école ivoirienne inclusive, de qualité et de mérite, dans la transparence et dans l’équité.

Selon l’UNESCO, 244 millions d’enfants et de jeunes ne vont pas à l’école et 771 millions d’adultes ne maîtrisent pas les compétences de base en alphabétisation.

(AIP)

tad/ask