Cet article a été publié le: 15/11/22 20:34 GMT

AIP/ Le Gouvernement ivoirien retire ses personnels militaires et policiers déployés au sein de la MINUSMA (ONU)

Abidjan, 15 nov 2022 (AIP)- Le Gouvernement ivoirien retire ses personnels militaires et policiers déployés au sein la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité au Mali (MINUSMA), rapporte un communiqué du Bureau du secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations Unies à New-York transmis à l’AIP, mardi 15 novembre 2022.

“D’ordre du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, la mission permanente confirme la décision de retrait progressif des personnels militaires et police ivoiriens déployés au sein de la MINUSMA telle qu’annoncée le 28 octobre 2022 par le ministre délégué Léon Kakou Adom, lors de son entretien avec le secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations Unies, monsieur Jean-Pierre Lacroix”, indique le communiqué.

Ce document précise que la relève de la compagnie de protection basée à Mopti ainsi que le déploiement des officiers d’état-major (MSO) et des officiers de police (IPO), prévus respectivement en octobre et novembre 2022, ne pourront plus être effectués.

De même, la Côte d’Ivoire n’envisage pas de relever en août 2023, les militaires et autres éléments  présents au sein de la MINUSMA,  souligne le texte.

Tout en étant reconnaissant au département des opérations de la paix (DPO), des dispositions idoines qui lui plaira de prendre en vue de la mise en œuvre immédiate de cette décision, le Gouvernement ivoirien agrée le plan de retrait ordonné et sécurisé proposé par le DPO.

Le communiqué précise que la Côte d’Ivoire est disposée à redéployer les contingents retirés du Mali dans les missions onusiennes de maintien de la paix.

(AIP)

sdaf/cmas