Cet article a été publié le: 21/09/21 21:47 GMT

AIP/ Les communautés locales ivoiriennes invitées à s’impliquer dans le processus APA

Yamoussoukro, 21 sept 2021 (AIP) – Un séminaire sur l’implication effective des communautés locales ivoiriennes dans la mise en œuvre du processus d’Accès aux ressources génétiques et connaissances traditionnelles associées et de Partage des Aaantages liés à leur utilisation (APA)  s’est achevé le jeudi 16 septembre 2021 à Yamoussoukro.

Ce processus découle du Protocole de Nagoya, une convention internationale que la Côte d’Ivoire a ratifié et qui promeut la justice et l’égalité dans l’accès et la jouissance des avantages de ces ressources.

La rencontre a vu la participation, entre autres, de représentants de communautés des 31 régions de la Côte d’Ivoire, des chefs terriens ainsi qu’une forte implication de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire.

Le but de l’APA est de soutenir la création d’environnements propices à l’utilisation durable des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles associées.

« C’est un protocole contraignant et nous nous devons de le mettre en œuvre, donc on a essayé d’élaborer un projet de décret qui décrit un peu les modalités d’accès et également de partage des avantages qui peuvent découler de l’utilisation soit de nos ressources génétiques, soit de nos connaissances traditionnelles », a fait savoir le point focal du protocole de Nagoya sur l’APA, Mme Amari Véronique.

Déjà, un comité ad’hoc avec des représentants de plusieurs ministères, des institutions et d’autres entités a été mis en place. Il a pour  rôle de veiller à ce que les demandes d’exploitation de ressources tiennent compte de plusieurs facteurs notamment la préservation de la biodiversité et de l’écosystème.

(AIP)

gso/cmas