Cet article a été publié le: 20/11/20 15:20 GMT

AIP/Ly Ramata appelle à réinventer une Côte d’Ivoire sans violence faite aux enfants

Abidjan, 20 nov 2020 (AIP)- La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata, a appelé vendredi 20 novembre 2020, à l’occasion de la 31e édition de la Journée internationale de l’enfance, à réinventer une Côte d’Ivoire sans violence faite aux enfants.

« Il faut réinventer une Côte d’Ivoire où il fait bon vivre pour les enfants et où il y a zéro violence faite aux enfants. Agissons de sorte à mieux défendre les droits des enfants et à mieux assurer leur protection. Il y va de la survie de notre société », a déclaré Pr Bakayoko-Ly Ramata.

Cette journée, a-t-elle ajouté, offre l’opportunité aux Etats de faire le point sur la situation des droits de l’enfant conformément à la convention des Nations Unies relative aux droits des enfants.

« L’objectif est de proposer un nouveau cadre de protection où tous se donnent les moyens de garantir aux enfants de notre pays, un espace sécurisé pour leur développement », a affirmé la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Selon la ministre, plusieurs actions en faveur des droits des enfants ont été réalisées dont la plus récente est la création de l’Autorité centrale pour l’adoption en Côte d’Ivoire, “une avancée notable pour protéger l’enfant adoptable au niveau national et international”, a-t-elle souligné.

Pour le Représentant résident de l’UNICEF, Marc Vincent, la journée internationale de l’enfance appelle à une prise de conscience et montre surtout  que des solutions sont possibles.

« Le respect des droits des enfants devrait être une évidence, de même que leur promotion. Ce 20 novembre marque encore notre engagement commun pour la protection de l’enfant », a-t-il déclaré.

Le thème de l’édition 2020 de la Journée mondiale de l’enfant est « Ensemble, réinventons une Côte d’Ivoire sans violence faites aux enfants”.

(AIP)

Ena/kp