Cet article a été publié le: 19/07/22 12:23 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Métiers numériques des filles : Une entreprise veut créer “une pépinière” dans les établissements scolaires

Abidjan, 19 juil 2022 (AIP) – L’entreprise MTN envisage de créer « une pépinière » dans les établissements scolaires pour amener les jeunes filles, à s’intéresser aux métiers numériques, a déclaré la secrétaire générale, Natenin Coulibaly, lors d’un panel sur le thème, « Célébrer celles qui osent les sciences », lundi 18 juillet 2022, en marge la journée internationale Nelson Mandela.

Selon Mme Coulibaly, pour avoir les femmes dans le numérique, il faut d’abord prendre les filles à l’école, au collège, commencer à les former et les sensibiliser aux problématiques du numérique pour les amener à s’intéresser au secteur.

Elle a expliqué qu’avoir « une pépinière » dans les établissements scolaires permettra de faire des projections, dans une dizaine d’années, sur 100 % de filles sensibilisées ou formées aux notions numériques, au moins 50 à 60 % de filles embrasseront des métiers numériques.

La création de pépinière dans les établissements scolaires permettra de détecter les filles sensibles aux questions numériques. Elles seront par la suite sélectionnées à travers des interviews et entretiens, souligne la secrétaire générale.

Les panélistes à la journée internationale Nelson Mandela

L’objectif du panel était « de sensibiliser l’écosystème afin d’amener les jeunes filles à l’excellence, à les orienter en particulier vers les carrières et professions du numérique et de la technologie ».

Il s’agit aussi, d’accroître la représentation des femmes dans les métiers du numérique et technologiques en particulier et inciter les entreprises, organisations et structures à l’égalité du genre dans l’accès aux métiers dans lesquels les femmes restent sous-représentées.

La faible proportion de femmes dans les professions technologiques et scientifiques, résultant des inégalités d’accès des jeunes filles et des femmes aux formations technologiques et scientifiques, est une préoccupation majeure pour les gouvernements, les milieux scientifiques et les organisations féminines du monde entier, souligne-t-on.

Le panel a été co-animé par la représentante de la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Bakayoko Véronique, la présidente de l’ONG, Femme et TIC, Christelle N’Cho Assirou ainsi la secrétaire générale  de MTN Côte d’Ivoire, Natenin Coulibaly.

(AIP)

apk/fmo