Cet article a été publié le: 16/08/22 10:34 GMT

AIP/ REVUE DE PRESSE: Les quotidiens préoccupés par les dernières tournures de “l’affaire des soldats ivoiriens au Mali”

Abidjan, 16 août 2022 (AIP)- Les quotidiens ivoiriens, parus mardi 16 août 2022, s’inquiètent des derniers développements de l’affaire des 49 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet 2022 à l’aéroport de Bamako et inculpés pour tentative d’atteinte à la sureté de l’Etat malien.

« L’affaire prend une autre tournure », prévient Soir Info, rapportant des manifestations à Abidjan. Le journal annonce que le Président sénégalais Macky Sall est allé « en pompier à Bamako ».

Le Nouveau Réveil s’inquiète de leur inculpation et placement sous mandat de dépôt. « Côte d’Ivoire-Mali, ça devient inquiétant » titre le journal, notant la divergence de vue entre les dirigeants des deux pays. La Côte d’Ivoire affirme que « (ses) soldats sont pris en otage » tandis que le Mali dénonce une « atteinte à la sureté de l’Etat », constate ce quotidien.

« D’Abidjan à Bamako : la dangereuse affaire des 49 soldats ivoiriens », souligne L’Inter qui ajoute que « Macky Sall est monté au créneau » et que l’église indique « la voie pour leur libération ».

Les explications du procureur de la République malienne sont rapportées par Le Temps qui révèle ce qu’Assimi Goïta a dit à l’ONU et la réaction de l’Etat-major ivoirien.

Le Panafricain fait savoir qu’un concert de l’artiste malienne Mariam Ba Lagaré à Abidjan a été annulé sine die.

Le Rassemblement confirme que « le ton monte à Abidjan » avec des concerts annulés tandis que Le Jour Plus s’indigne du fait que « Assimi Goïta poursuit sa forfaiture » avec ses « dernières décisions qui menacent les relations de paix entre Abidjan et Bamako ».

Pour L’Avenir, « Goïta joue avec le feu », et donc « Ouattara doit frapper fort ».

Tout aussi, Le Bélier Intrépide indique que « l’affaire prend un virage dangereux » et souligne que « un évêque crache ses vérités au régime ».

Moins alarmiste, le quotidien Fraternité Matin se réjouit du fait que « la Côte d’Ivoire poursuit dans la voie de la sagesse et de la médiation » sur ce malentendu qu’il compare à « un front sans raison ».

Et au Président Macky Sall d’affirmer son optimisme au sortir d’une audience avec son homologue malien: « Je ne désespère pas qu’on arrive à une solution diplomatique », dit-il, cité par Fraternité Matin.

Les journaux reviennent sur d’autres sujets comme la célébration du Président Ouattara par les populations de Toulepleu pour la qualité de sa gouvernance ou encore une tournée du président du Front populaire ivoirien (FPI), Affi N’Guessan à l’intérieur du pays.

(AIP)

aaa/cmas