Cet article a été publié le: 21/09/21 13:25 GMT

AIP/ Un ex-migrant ivoirien témoigne de son calvaire en Libye

Abidjan, 21 sept 2021 (AIP) – Un migrant ivoirien âgé de 37 ans, Gnadou Gnadou, a témoigné dans une interview, son calvaire lors de son séjour en Libye pour la quête d’une meilleure vie.

Dans un entretien avec l’Organisation internationale du Travail (OIT), lundi 20 septembre 2021, transmis à l’AIP mardi, Gnadou Gnadou explique qu’il a trouvé un emploi en Tunisie, puis qu’il a été transféré par la suite en Libye par l’entreprise qui l’employait.

En Libye, il y avait un projet de construction de bâtiments dans une ville assez paisible appelée Zohara mais, peu de temps après, ce dernier tombe dans la main un groupe d’individus surnommés « Asma boys » qui l’ont maltraité et fait emprisonné plusieurs fois, soutient-il.

Gnadou Gnadou raconte que dans la prison, les geôliers parfois demandaient des rançons à leurs parents, au risque de les livrer à des trafiquants d’organes humains. Cette prison comptait plus de 4000 détenus. « Beaucoup sont morts puisque nous vivions dans des conditions très déplorables. On dormait debout. On faisait nos besoins sur place. Chaque jour on comptait par dizaines, les morts… », révèle -t-il.

Après une tentative d’évasion avec d’autres prisonniers qui ont trouvés la mort, l’immigrant ivoirien réussit à s’enfuir. Par la suite, il rentre en contact avec des personnes de l’Etat de Côte d’Ivoire et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui vont faciliter son retour au pays.

Gnadou Gnadou invite les jeunes aujourd’hui à bien se préparer en se rendant dans les ambassades pour avoir la bonne information pour effectuer un voyage et avoir les papiers. Malgré ces difficultés à son retour en Côte d’Ivoire, il reste optimiste pour l’avenir.

(AIP)

apk/cmas