Cet article a été publié le: 20/01/22 13:31 GMT

AIP/ Une Côte d’Ivoire solidaire : un ambitieux programme qui place l’homme au centre de l’action publique

Abidjan, 20 jan 2022 (AIP)- Porté par l’ambition de rehausser l’économie de la Côte d’Ivoire, consolider la paix et la stabilité, renforcer le leadership du pays dans la sous-région et à l’international, améliorer les conditions et la qualité de vie de ses concitoyens, le président de la République, Alassane Ouattara a mis en place un ambitieux programme dénommé “Une Côte d’Ivoire solidaire”, sur la période 2021-2025, qui met l’homme au centre de l’action publique.

Ce programme, « Une Côte d’Ivoire Solidaire », vise à consolider les acquis des dix dernières années et à accélérer la transformation économique et sociale de la Côte d’Ivoire avec une participation plus importante de toutes les forces vives de la Nation, analyse le centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).

Pour y arriver, le projet « Une Côte d’Ivoire Solidaire » est bâti sur cinq piliers. Il s’agit, notamment de la stabilité, la création de richesse et d’emplois, une compétitivité accrue de l’économie, une administration plus performante et plus engagée et l’Homme au cœur de la Côte d’Ivoire solidaire.

Le premier pilier de la Côte d’Ivoire solidaire, la stabilité, est essentiellement composé du trio paix, sécurité et cohésion.

Il s’agit de consolider les acquis sécuritaires, renforcer la cohésion sociale pour que les Ivoiriens se sentent libres et en paix où qu’ils se trouvent sur toute l’étendue du territoire national. Pour qu’ils puissent planifier leur avenir, se projeter et investir en toute sérénité.

La création de richesse et d’emploi constitue le deuxième pilier. Avec pour objectif de parvenir à la transformation structurelle de l’économie, notamment par l’industrialisation. Et une création partagée de la richesse nationale, portée par les différents acteurs économiques dans tous les secteurs d’activités.

Pour y parvenir, l’Etat s’est engagé à accélérer la création de richesses, promouvoir le secteur privé comme moteur de la croissance et de l’emploi, améliorer le financement de l’économie, poursuivre l’amélioration du climat des affaires. Également, à renforcer les infrastructures économiques et développer l’économie numérique. Puis accroître une compétitivité de l’économie ivoirienne.

Le troisième pilier de la Côte d’Ivoire Solidaire consiste à la création d’un cadre de vie agréable et d’un environnement d’investissement attractif au niveau de chacune des régions du pays.

Il s’agit de renforcer la compétitivité des régions par un environnement des affaires plus favorable et des infrastructures économiques de qualité. Cela permettra aussi à chaque Ivoirien de continuer à bénéficier de conditions de vie meilleure, partout en Côte d’Ivoire.

Le quatrième pilier de la Côte d’Ivoire Solidaire est le développement d’une administration plus performante et plus engagée. Le but est de faire de l’administration ivoirienne un puissant catalyseur au service du développement du secteur privé, des régions et des citoyens.

Cela va s’accompagner d’un renforcement de la gouvernance, soutenue par une culture de la responsabilité et de la performance.

L’Homme au cœur de la Côte d’Ivoire solidaire, est la finalité mais aussi le moyen pour atteindre l’ambition visée. Au travers de ce cinquième pilier, il s’agira de faire de l’Ivoirien, quelles que soient ses origines et ses conditions sociales, un acteur de développement épanoui, qui contribue, par son travail, à la création de richesse et au développement de la Côte d’Ivoire.

Cela suppose que l’Ivoirien soit en bonne santé, qu’il ait une bonne éducation et qu’il bénéficie d’une formation en adéquation avec les besoins du marché du travail. Chaque citoyen doit être imprégné des valeurs nationales et ses compétences doivent être valorisées dans la société. « Aucun Ivoirien ne sera oublié », promet le Président de la République.

(AIP)

ask