Cet article a été publié le: 31/12/20 17:36 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ 2020, une année marquée dans le Gbêkê par les différentes visites du chef de l’Etat et la lutte contre le coronavirus

Bouaké, 31 déc 2020 (AIP)- La vie des populations de la région de Gbêkê a été rythmée par plusieurs évènements au cours de l’année 2020 qui s’achève. Trois auront, cependant, marqué les esprits. Il s’agit, notamment, des deux visites du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, dont l’une à Sakassou pour y rencontrer la reine des baoulé et l’autre à Bouaké pour entamer sa campagne dans le cadre de la présidentielle du 31 octobre. Le troisième fait majeur aura été la maladie à coronavirus (COVID-19).

La visite de courtoisie du président Ouattara à Sa Majesté Nanan Akoua Boni II

Le 1er février 2020, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a rendu une visite de courtoisie à la reine des baoulé, Sa Majesté Nanan Akoua Boni II, à Sakassou, le siège du royaume baoulé. Au cours de cette visite, le président de la République a eu un entretien en tête-à-tête avec l’autorité royale à sa résidence privée au quartier Texas.

Cet entretien a été suivi d’une rencontre élargie aux autorités préfectorales de la région ainsi qu’aux cadres et chefs traditionnels du département de Sakassou à la cour royale. Le chef de l’Etat a saisi cette occasion pour féliciter publiquement sa Majesté Akoua Boni II et l’ensemble des chefs traditionnels du royaume baoulé pour tous les efforts qu’ils déploient pour créer un rapprochement entre lui et son aîné, Henri Konan Bédié, président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

Le 06 décembre 2019, ces chefs traditionnels avaient pris l’engagement, à l’occasion de la commémoration de la mort de Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, de rencontrer le président Henri Konan Bédié pour lui transmettre un message de la reine.

Le chef de l’Etat s’est dit convaincu que cette rencontre entre la reine Akoua Boni II et Henri Konan Bédié permettra de faire avancer les choses entre eux les membres de la grande famille des houphouëtistes. Il a, également, invité la reine des baoulé à l’aider à rassembler au-delà des houphouëtistes l’ensemble des ivoiriens.

Le président Alassane Ouattara avec à ses côtés le président du SENAT, Jeannot Ahoussou-Kouadio, lors de la rencontre d’échange au palais royal de Sakassou

Les promesses du chef de l’Etat en réponse aux doléances des populations

Au cours des échanges, qui ont marqué cette rencontre au palais royal de Sakassou, le porte-parole de la reine Akoua Boni II a formulé des doléances aux chef au chef de l’Etat. En réponse à celles-ci, Alassane Ouattara a annoncé le bitumage de la route Tiébissou-Sakassou-Béoumi, longue d’environ 79,4km, au cours de la période 2021-2025.

« Je voudrais prendre l’engagement pour dire qu’au cours de la période 2021-2025 toutes les capitales départementales seront reliées par le bitume. Ce qui veut dire que la route Tiébissou-Sakassou-Béoumi sera réalisée », a indiqué le président Ouattara.

Une vue de la route Sakassou-Béoumi longue d’environ 45km

Alassane Ouattara a répondu favorablement à plusieurs autres doléances de ses hôtes relatives à la construction d’un commissariat de police et d’un château d’eau à Sakassou. Il a également prêté une oreille attentive aux préoccupations des populations concernant, notamment, les problèmes fonciers, le phénomène de l’orpaillage clandestin et la revalorisation du prix de l’anacarde.

Lancement de la campagne du candidat du RHDP, le 16 octobre 2020 à Bouaké

Le 16 octobre 2020, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, était à nouveau dans la région de Gbêkê, précisément, à Bouaké, son chef-lieu, en vue de procéder au lancement officiel de sa campagne dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre.

Cette manifestation à caractère politique a mis toute la ville de Bouaké en effervescence. Des milliers de militants et sympathisants du rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) ont pris d’assaut l’espace « Sacabo » de Dar-es-Salam pour non seulement voir et toucher le candidat de ce parti, Alassane Ouattara, mais aussi écouter son message.

Devant cette foule immense de partisans, le champion du RHDP a affiché sa foi en une victoire sans ambages tout en appelant ceux-ci à se rendre massivement aux urnes pour concrétiser cette victoire. « Il faut que vous sortiez massivement pour aller voter pour que le RHPD réalise le un coup KO dès le 31 octobre 2020 », a-t-il recommandé.

L’espace “Sacabo” plein comme un oeuf à l’occasion du lancement de la campagne du candidat du RHDP à Bouaké

Avant ce meeting inaugural, le chef de l’Etat sortant avait rencontré environ 2 000 chefs traditionnels et de communautés ainsi que les cadres de la région de Gbêkê respectivement à la place « La promenade » à Air France 1 et au centre culturel Jacques Aka.

Les têtes couronnées de Gbêkê avaient à cette occasion fait la promesse d’œuvrer pour un vote « utile et massif » des populations de la région de Gbêkê au profit du candidat Alassane Ouattara.

« Ce jour vendredi 16 octobre 2020, sur la terre des Gbêkê, je puis vous dire du haut de cette tribune, sans sourciller, sans ambages, que le retour de l’ascenseur enclenché en 2010, renouvelé en 2015, sera réitéré en 2020 par un vote utile et massif », a déclaré le porte-parole des chefs, Nanan N’goran Koffi 2, chef du canton Faafouè-Gossan et responsable régional de la chambre nationale des rois et chefs traditionnels de côte d’Ivoire.

Les populations de la région de Gbêkê et la pandémie de la COVID-19

Comme partout dans le monde, la pandémie de la COVID-19 a marqué la vie des populations de la région de Gbêkê au cours de l’année 2020. La riposte face à la propagation de cette maladie virale, menée par la direction régionale de la santé et de l’hygiène publique, a enregistré la participation de plusieurs entreprises, des ONG et des organisations de la société civile.

Cette implication des entreprises et des organisations de la société civile s’est traduite sur le terrain par l’organisation de nombreux séminaires et campagnes de sensibilisation en direction des populations sur les mesures barrières, notamment, le port du masque, le lavage régulier des mains, l’utilisation correcte du gel hydroalcoolique et la distanciation sociale.

Cet engagement des acteurs de la société civile et des personnes de bonne volonté dans la lutte contre la COVID-19 s’est aussi traduite par la distribution de vivres et non vivres, de gels hydroalcooliques et de dispositifs de lavage des mains aux populations, notamment, aux couches défavorisées.

Des dispositifs de lave-main offerts aux populations de Bouaké par Olam-Ivoire

(AIP)

rkk