Cet article a été publié le: 5/07/22 13:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ 27 présumés fraudeurs au baccalauréat exclus de l’examen à Duékoué

Duékoué, 05 juil 2022 (AIP) – Au total, 27 candidats des six centres de composition que compte la commune de Duékoué, soupçonnés de s’être rendus coupables d’actes de fraude pendant la composition des épreuves de Français et d’Histoire et Géographie, lundi 04 juillet et mardi 05 juillet 2022, à l’épreuve de Mathématiques du baccalauréat, session 2022, ont été exclus.

Ces candidats présumés fraudeurs ont été pris, soit avec des téléphones portables, soit avec des brouillons portant des écritures différentes pendant les épreuves évoquées.

«Ces téléphones portables ont été trouvés grâce aux détecteurs de métaux. Pour certains, scotchés à leurs cuisses ou jambes, sous les tables de composition, dans des trous creusés dans les salles, et pour d’autres, emballés dans des caoutchoucs, des sachets, mieux des préservatifs», ont déclaré des personnels des Secrétariats.

Ces téléphones portables, renchérissent-ils, contenaient, au moment de leur découverte, les corrigés des sujets proposés via les applications Internet Whats App ou Messenger pour les smartphones et des messages écrits (SMS) pour les cellulaires ordinaires.

Les élèves-candidats, dont les pièces à conviction (téléphones portables) étaient emballées par des condoms, ont fait remarquer que «la matière du préservatif qui est du caoutchouc empêcherait le dispositif de contrôle de les détecter.» Malheureusement, ajoutent-ils, c’est lorsque nous tentions de les utiliser que nous avons été pris la main dans le sac par les personnels surveillants.

Interrogés sur le sort qui est réservé à ces candidats, les Secrétaires ont répondu qu’ils sont, de prime abord, «exclus des salles de composition et ne peuvent plus y avoir accès pendant toute la session, ensuite, ils produiront des rapports de leurs forfaits qui seront acheminés à la Direction des examens et concours (DECO) à Abidjan, qui les déclarera officiellement, après des investigations plus approfondies, coupables de fraude au Baccalauréat.»

Pour lutter contre la fraude aux examens, session 2022, la Commission nationale de discipline (CND), par arrêté ministériel n⁰ 0139/MENA/MFMA/MESRS/METFPA/MMCIAS du 17 décembre 2021, a édicté toutes les sanctions pour les candidats coupables de fraudes. Ainsi, dans les centres de composition, les sanctions pour fraudes découvertes, comme cela a été expliqué, sont un ajournement et trois ans d’interdiction de composition.

Le lycée moderne Duékoué, le collège Touré Mamadou, le collège confessionnel Jean Glao, le collège Vignon, le collège Legbedji Yao Jules et le collège professionnel sont les six centres de composition du Baccalauréat, session 2022, avec un total de 4.113 candidats.

(AIP)

dyn/ja/ask