Cet article a été publié le: 20/11/20 22:08 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ 31e Journée de l’industrialisation de l’Afrique : Souleymane Diarrassouba rappelle l’engagement du Gouvernement pour la transformation structurelle de l’économie par l’industrie

Abidjan, 20 nov 2020 (AIP) – Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a rappelé l’engagement du Gouvernement pour la transformation structurelle de l’économie par l’industrie.

Dans une déclaration, lue, vendredi 20 novembre 2020, à l’occasion de la célébration de la 31e Journée de l’industrialisation de l’Afrique sous le thème ‘’Industrialisation durable et inclusive à l’ère de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf)’’, M. Diarrassouba a insisté sur les réformes engagées par le Gouvernement, selon une note d’information du centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).

Grâce à ces réformes, a justifié le Souleymane Diarrassouba, le secteur secondaire a enregistré une forte croissance annuelle de 8,5% depuis 2012 à 2018 et une croissance estimée à 11,5% en 2019. « La valeur ajoutée de ce secteur a plus que doublé entre 2010 et 2018, passant de 2 762 milliards Fcfa à une valeur estimée à 6 773 milliards Fcfa », a-t-il fait remarquer.

D’autant plus que la célébration de la 31e Journée de l’industrialisation de l’Afrique se déroule dans un contexte fortement marqué par la crise sanitaire à Covid-19,

Le ministre a rappelé le soutien du Gouvernement aux entreprises impactées dans un contexte fortement marqué par la crise sanitaire à Covid-19 notamment la mise en place d’un plan de soutien économique, social et humanitaire d’un coût global de 1700 milliards Fcfa.

Il a, par ailleurs, réaffirmé que la mise en place de l’Accord de la ZLECAf, ratifié par la Côte d’Ivoire en 2018, constitue une opportunité de croissance et d’expansion pour les entreprises ivoiriennes impliquées dans les stratégies de consolidation et de conquête de marchés extérieurs.

Le ministre Souleymane Diarrassouba a, en outre, fait observer que le PND 2021-2025, dans la vision Côte d’Ivoire 2030, en cours de formulation, avec une implication plus soutenue de l’Etat, confère une place choix à l’industrie, consacrée comme le principal vecteur de création de richesse et d’emplois pour les jeunes et les femmes.

A cela, a-t-il poursuivi, s’ajoute le programme de partenariat pays (PCP) en cours de finalisation avec l’ONUDI et qui aboutira à la mise en œuvre d’une politique industrielle inclusive et durable.

(AIP)

kkf/fmo