Cet article a été publié le: 11/09/20 8:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ 72 leaders communautaires de villages frontaliers au Burkina Faso formés à la cohabitation pacifique

Bouna, 11 sept 2020 (AIP)- Le Secrétariat exécutif de la Commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) a formé et sensibilisé les 08 et 09 septembre 2020 à Doropo et Téhini, deux sous-préfectures ivoiriennes frontalières au Burkina Faso, 72 leaders communautaires et religieux à l’utilisation des outils et méthodes conventionnels de prévention et de règlement pacifique des conflits.

Cette action s’inscrit dans le cadre du projet “Sensibilisation à la cohabitation pacifique et à la lutte contre la COVID-19″, financé par la coopération allemande à travers la GIZ.

La formation a été animée par le directeur de la Cohésion, Michel Séka. Les modules ont porté sur l’alerte précoce, le dialogue intercommunautaire, l’apport de l’alliance interethnique dans la résolution des conflits et les stratégies d’approches de la négociation.

”Quelque soit la nature du problème, il faut utiliser la négociation et le dialogue”, a-t-il insisté avant d’inviter les guides religieux à s’impliquer davantage dans les conflits aux frontières et dans les communautés.

A la fin de la formation les participants ont reçu des diplômes des mains du Secrétaire exécutif de la CNFCI, Konaté Diakalidia qui les a donc mis en mission pour maintenir la paix et la cohésion dans les zones frontalières du Bounkani (Nord-Est ivoirien).

La mission principale de la CNFCI est d’assister le Gouvernement dans la conception, la définition et la mise en œuvre des politique et stratégie nationales de gestion des frontières ivoiriennes.

(AIP)
on/cmas