Cet article a été publié le: 4/10/20 17:38 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ 80% des stocks d’anacarde enlevés des mains des producteurs au prix homologué à Odienné

Odienné, 04 oct 2020 (AIP)- Environ 4000 tonnes de noix de cajou, soit 80%, sur un stock de quelque 5000 milles tonnes, en possession des producteurs, à Odienné, ont été enlevés au prix homologué de 400 FCFA/kg.

Cette action s’est tenue au titre du programme d’achat adossé sur la subvention de 35 milliards FCFA, octroyée par le gouvernement pour atténuer les effets de la crise sanitaire mondiale du COVID-19 sur la filière.

Le secrétaire général 1 de la préfecture d’Odienné, Vincent Haoutou N’Guessan, représentant le préfet, président du comité de veille local, s’est félicité de ces chiffres, lors d’une opération d’achat groupé, conduite, samedi, au quartier Libreville de la commune, dans le cadre de ce programme spécial d’achat.

L’administrateur civil a souligné la bonne tenue de l’opération dans la localité, partageant la joie de l’ensemble des producteurs ayant bénéficié des effets de cette subvention gouvernementale. Pour lui, ceux-ci récoltent ainsi le fruit de leur patience.

M. Haoutou N’Guessan a exhorté, à nouveau, les producteurs de cajou à la patience et la confiance en la parole du gouvernement.

« Malheureusement certains dans l’impatience ont bradé leur produit et aujourd’hui ils ne font que constater que l’achat à 400 F est effectif. Donc je leur demande de savoir être patients », a-t-il exprimé.

La campagne de commercialisation 2020 de la noix de cajou a été fortement impactée par la crise sanitaire mondiale du COVID-19 avec la chute drastique du prix d’achat dans l’ensemble des zones productrices dont Odienné. Contre 400 FCFA fixé officiellement, ce prix, sur le terrain, avait dégringolé jusqu’à à 200 FCFA voire 150 FCFA/kg.

Le gouvernement, face à la situation, avait recommandé la patience, avant de décider d’un appui de 35 milliards FCFA, en vue de l’enlèvement du produit, directement des mains des planteurs, au prix homologué. Le programme d’achat décliné à la suite a débuté le 29 août et se poursuit.

L’opération d’achat de l’anacarde directement aux producteurs, au prix homologué de 400 F, est conduite par le Groupement des exportateurs et professionnels de produits agricoles (GEPPA), au compte de l’initiative Groupement d’intérêt économique (GIE), dans la filière, visant à améliorer les revenus des producteurs, confrontés au jeu de la spéculation, lors des différentes campagnes de commercialisation.

Pour la journée de samedi, 40 tonnes ont été enlevées à Odienné par la coopérative agricole Boh-Nouman (CABN), l’une de celles cooptés pour les opérations d’achat GIE/GEPPA, et actives dans les régions du Kabadougou et du Folon.

(AIP)

kg/cmas