Cet article a été publié le: 21/09/20 17:03 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Abobo Marley de Yaya Diomandé, premier prix Voix d’Afrique de RFI

Abidjan, 21 sept 2020 (AIP)- Yaya Diomandé est le lauréat du premier prix Voix d’Afrique avec son roman Abobo Marley, paru aux éditions JC Lattès, une fiction sur la vie de Moussa, un « balanceur » sur un gbaka qui fait la liaison entre les communes d’Abobo et d’Adjamé.

Accroché à la portière, il sillonne la ville mais ne voit presque rien de ce qui l’entoure. Ses rêves sont ailleurs. Il les porte depuis son enfance dans le quartier de Marley. Moussa veut aller à “Bengue”, en Europe. Peu importe le prix à payer, il veut partir pour que sa réussite là-bas profite aux siens ici.

Il sera successivement cireur de chaussures, apprenti mécanicien, chauffeur de taxi, soldat de la rébellion, chef de bande, avant de réunir assez d’argent et tenter l’aventure. Pour quelle vie ?

Moussa raconte son monde avec la candeur de l’enfant, la révolte du jeune homme, l’assurance et l’aveuglement de l’homme qui ne renonce jamais. Une énergie vitale contagieuse, une odyssée moderne renversante, la découverte d’une voix magnifique qui porte celle de la jeunesse africaine d’aujourd’hui.

Yaya Diomandé est né en 1990. Il vit à Abidjan. Après deux brevets de technicien supérieur en Transport Logistique et en Finance Comptabilité et une maîtrise en Droit privé à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, il a travaillé comme interprète avant de créer un journal en ligne. Abobo Marley, son premier roman, est le premier lauréat du prix Voix d’Afriques, qui récompense les jeunes et nouveaux talents littéraires.

(AIP)

aaa/cmas