Cet article a été publié le: 17/08/21 17:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Accident de la circulation : une application mobile mise à la disposition des usagers

Abidjan, 17 août 2021 (AIP)-L’Autorité de la mobilité urbaine dans le grand Abidjan (AMUGA) a procédé mardi 17 août 2021, au lancement d’une application dénommée « mobile Amuga mon constat ».

Le projet vise à mettre en place un système d’aide pour faciliter les constats des accidents de la circulation et faire déplacer les véhicules immobilisés pour libérer assez rapidement la chaussée, le cas échéant.

Selon le directeur général de l’AMUGA, Romain Kouakou le système est accessible via une application mobile (Android ou iOS) pour les usagers et à travers une interface web sur ordinateur ou autres terminaux pour les agents backoffice de l’AMUGA, de la police ou de la gendarmerie en charge des constats.

« Lorsqu’il y a un accident pour que l’usager puisse avoir accès à un agent de constat, c’est la croix et la bannière très souvent. Grâce à cette application, les usagers auront toutes les adresses et les numéros des commissariats les plus proches des lieux d’accidents et les sociétés de remorquage », a-t-il indiqué.

Il a précisé que la ville d’Abidjan enregistre à elle seule 500 à 600 accidents par semaine. Et cette situation occasionne non seulement des pertes de temps énormes pour les populations et près de 1000 milliards Fcfa par an pour l’économie ivoirienne.

Lors de la cérémonie, une cinquantaine de motos et équipements associés d’une valeur de 50 millions a été remis aux services de constats (police et gendarmerie) des 19 commune du grand Abidjan, afin de faciliter leurs déplacements sur les lieux des accidents, étant donné qu’ils seront aisément et rapidement constatés par les usagers de la route, en cas de besoin de constats.

Au nom du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le préfet de police d’Abidjan, Dosso Siaka a salué cette initiative visant à aider à optimiser les temps mis pour libérer la chaussée.

« Chaque jour, nous luttons et ce n’est pas facile. Dès qu’un véhicule tombe en panne, c’est le grand Abidjan qui est touché. Nous avons pour mission de réduire le nombre d’accidents sur les routes. Ce matériel va beaucoup nous aider », a relevé M. Dosso.

Il a appelé les populations à la discipline sur les routes et les forces de l’ordre au professionnalisme en agissant dans les règles de l’art.

Pour terminer, le préfet de police a promis que les engins roulants reçus seront utilisés à bon escient.

A Abidjan, lors d’un accident les automobilistes ont du mal à s’accorder à l’amiable. Ceux préfèrent attendent dans l’incertitude de voir arriver des agents de police ou de gendarmerie chargés des constats.

Ce qui a un impact considérable sur la fluidité du trafic occasionnant de gros bouchons sur plusieurs artères notamment aux heures de pointes.

(AIP)

bsp/tm