Cet article a été publié le: 6/11/20 19:31 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Affi N’Guessan et Mabri Toikeuse “activement recherchés” par la justice (Procureur)

Abidjan, 6 nov 2020 (AIP)– Deux personnalités de l’opposition ivoirienne, à savoir les Présidents du Front populaire ivoirien ( FPI), Pascal Affi N’Guessan, et de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire ( UDPCI), Mabri Toikeuse, sont “activement recherchés”par le Parquet dans la cadre dune enquête sur des présumées infractions pénales commises lors de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, a indiqué le Procureur de la République près du Tribunal de première instance d’Abidjan. Adou Richard, lors d’une conférence de presse.

Ces responsables de partis politiques avaient lancé un appel à la désobéissance civile ( le 20 septembre 2020), ensuite au boycott actif de l’élection présidentielle du 31 octobre.

Des appels qui, selon le procureur,se sont traduits par la commission dans plusieurs localités du pays d’actes constitutifs d’infractions pénales.

Il s’agit entre autres d’actes de terrorisme, de meurtres, de coups et blessures volontaires, de diffusion de nouvelles fausses, d’incendie de moyen de transport public de personnes,  de destruction du matériel électoral et d’édifices, troubles à l’ordre public, a rappelé le Procureur.

En plus, l’annonce de la creation du Conseil national de la transition le 2 novembre 2020, par Pascal Affi N’Guessan est un acte constitutif d’attentat et de complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national.

” Le 30 octobre 2020, j’ai saisi le doyen des juges d’instruction en vue de l’ouverture d’une information judiciaire”, a ajouté Adou Richard.

Au total, neuf personnes sont detenues, 21 ont été interpellées le 3 novembre au domicile de l’ex président Henri Konan Bédié dont neuf ont été déjà libérées. Henri Konan Bédié bénéficie pour l’heure d’une “disposition particulière”, selon le procureur, du fait de son âge et de sa personnalité.

(AIP)

tad/tm