Cet article a été publié le: 31/12/20 12:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Affi N’Guessan souhaite la libération des détenus de la crise électorale

Abidjan, 31 déc 2020 (AIP) –  Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, souhaite la libération des autres détenus de la crise électorale liée à l’élection présidentielle de 2020.

Dans son adresse, après avoir recouvré la liberté, mercredi 30 décembre 2020, à Abidjan, à l’issue de son audition devant la justice, le leader du FPI souhaite voir les personnes “encore en prison recouvrer la liberté et que tous les fils de Côte d’Ivoire puissent se retrouver dans la fraternité et dans l’unité”.

Pour M. Affi, tous ceux qui sont exil doivent pouvoir rentrer chez eux, notamment le président Laurent Gbagbo, Blé Goudé et Soro Guillaume. “Parce que tous ceux-là sont des fils de la Côte d’Ivoire et aucun des fils de Côte d’Ivoire ne doit rester en prison ou en exil”, a-t-il déclaré.

Placé sous contrôle judiciaire, le leader du FPI bénéficie d’une liberté provisoire, après presque deux mois de détention préventive. Les charges n’ont pas été levées, la procédure se poursuit, avait précisé son avocat,  Dagbo Godé sur AFP.

Il est poursuivi, notamment, pour ” complot contre l’autorité de l’Etat”, ” mouvement insurrectionnel”, assassinat” et ” actes de terrorisme”, après l’annonce de la mise en place d’un régime de transition, en tant que responsable d’une organisation dénommée “Conseil national de transition” (CNT) et suite aux violences électorales liées à la présidentielle d’octobre 2020.

M. Affi N’Guessan, 67 ans, avait été arrêté le 9 novembre à une centaine de kilomètres d’Abidjan, la capitale, alors qu’il était en fuite suite à des poursuites lancées par le gouvernement contre lui.

(AIP)

nmfa/fmo