Cet article a été publié le: 14/12/20 7:55 GMT

Côte d’Ivoire – AIP/ Amédé Kouakou salue l’esprit du Djaka festival de Divo

Divo, 14 déc 2020 (AIP) – Le maire de Divo, Amedé Kouakou, a salué, samedi 12 décembre 2020, l’esprit du Djaka festival, promoteur de la culture dida-godié, et le thème de l’année, dédié à la paix, à savoir ‘’Bhobla 2020’’.

« Nous devons tous travailler pour que notre pays soit en paix, pour que les cœurs soient apaisés. Quelque soit ce qui va se passer, même quand vous tuez quelqu’un, on demande pardon. Mais aussi, quand quelqu’un vous fait du bien, le premier mot qu’il faut lui dire c’est merci », a déclaré M. Kouakou.

Il a noté que ce qui est important, c’est la paix prônée par Djaka festival et qui permet de créer les conditions du développement. Selon lui, le président Alassane Ouattara a pu faire à Divo ce qui n’a pu y être fait par ses prédécesseurs depuis des décennies, parce qu’il y a eu la paix, notant l’électrification en cours de villages à Guitry, le bitumage des voies reliant les différentes sous-préfectures et à l’intérieur des principales villes de la région du Lôh-Djiboua.

Amedé Kouakou a traduit aux organisateurs du festival le soutien du Premier ministre, et promis à son niveau apporter son soutien personnel et celui de la mairie de Divo à l’organisation annuelle de cette « activité culturelle majeure de la région ». Pour l’édition 2020, le don du parrain est une somme de 5 millions de francs CFA remis au commissaire général, en plus de 3 millions offerts par le maire. Le Conseil régional accorde un soutien annuel de 6 millions de francs.

Le maire de Divo a salué la diversité de cette localité et l’ouverture de son peuple aux autres, à l’image de la diversité en Côte d’Ivoire (…), les seuls pays qui avancent, ce sont les pays où il y a des brassages, et aujourd’hui dans le Lôh-Djiboua, il y a un brassage, et tout cela est à l’actif de nos parents dida », a déclaré l’envoyé du Premier ministre.

Le groupe de danse traditionnelle ‘Zawrada’ du village de Gbagroubé

Créée depuis 15 ans, cette festivité du Djaka festival est la marque de la richesse culturelle du peuple dida, godié, Avikam, Ega, ného, Ziki. Du jeudi 10 au samedi 12 décembre 2020, elle a permis de valoriser cette culture du groupe dida, à travers chants, danses, concerts, concours de beauté, concours culinaires, expositions d’arts médicinaux et vestimentaires traditionnels.

(AIP)

jmk/ask