Cet article a été publié le: 6/08/21 21:03 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ An 61: Alassane Ouattara réaffirme son attachement au dialogue constructif

Abidjan, 06 août 2021 (AIP)- Dans son discours télévisé à la nation vendredi 06 août 2021, à la veille de la Fête nationale, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara a réaffirmé son attachement au dialogue constructif qui permet d’apaiser davantage le pays et d’aller de l’avant pour son développement.

Dans cette veine, le président de la République a indiqué que dans un souci de paix et de cohésion nationale, il a instruit le gouvernement de poursuivre le dialogue politique pour créer les conditions d’une participation plus importante de l’opposition dans la vie politique nationale, dans le respect des institutions de la République.

« Je me réjouis que l’opposition ait pris part aux élections législatives de mars 2021.  Nous avons aujourd’hui une Assemblée nationale plurielle, pour la première fois depuis deux décennies, comprenant tous les partis politiques significatifs de notre pays », a déclaré Alassane Ouattara.

Il a rappelé poursuivre le dialogue avec ses « frères », notamment avec la rencontre avec son aîné Henri Konan Bédié le 11 novembre 2020 et plus récemment avec son jeune frère, Laurent Gbagbo, le 27 juin 2021. « Je salue la rencontre de mes deux frères à Daoukro deux semaines auparavant », a exprimé le chef de l’Etat.

Pour M. Ouattara, la Côte d’Ivoire sort d’un cycle électoral complet avec l’organisation de l’élection présidentielle en octobre 2020 et les élections législatives en mars 2021. « Ce processus électoral a fait l’objet d’un dialogue inclusif avec l’ensemble des acteurs politiques et ceux de la société civile. Il a abouti à un consensus national autour des conditions d’élections justes, transparentes et démocratiques », a-t-il rappelé.

Il a déploré le fait qu’en dépit des efforts déployés par les différentes parties prenantes au dialogue, l’élection présidentielle ait malheureusement été entachée d’incidents suite à l’appel de l’opposition à la désobéissance qui s’est soldé par des pertes en vie humaine, des blessés, la fragilisation du tissu social et des dégâts matériels importants.

« Je voudrais à nouveau m’incliner devant la mémoire des victimes et exprimer toutes notre compassion à leurs proches », a exprimé le président de la République. Il a appelé ses compatriotes à l’union pour poursuivre le développement de la Côte d’Ivoire.

(AIP)

gak/cmas