Cet article a été publié le: 5/08/22 11:17 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ An 62 : Le sous prefet de Niamoué prône  la tolérance intercommunautaire

Doropo, 05 août 2022(AIP)- Le sous-préfet de Niamoué, Foulé B. Daruis Kouamé, a prône la tolérance intercommunautaire par le renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble, à la faveur d’une journée dénommée “Journée des communautés”, jeudi 04 août 2022, au poste forestier de cette localité.

M. Foulé a exhorté les populations à briser le mur de méfiance pour privilégier un climat social apaisé et un développement participatif et inclusif.

Cette journée dédiée aux communautés a eu lieu au autour du thème, ” tolérance intercommunautaire, facteur de résilience pour le développement local”.

Cette activité intégrée à la célébration de la fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, visait à mener la réflexion sur la problématique de la fracture sociale entre les différentes communautés.

“La région du Bounkani est en proie à des conflits intercommunautaires liés aux dégâts de culture, les effets connexes du phénomène du Djihadisme avec son corollaire de stigmatisation de certaines couches sociales et les différentes tensions nées des élections”, a-t-il expliqué.

Les chefs de communautés se sont engagés à maintenir durablement cette paix sociale par la signature de la Charte pour la tolérance intercommunautaire face aux défis de la question foncière, de la transhumance, de l’orpaillage illégal et l’insécurité transfrontalière.

Des mécanismes de prévention et de gestion des conflits intercommunautaires comme la justice transitionnelle, le jeu d’alliances, le dialogue et l’implication des femmes ont été recommandés lors de cette manifestation.

(AIP)

bd/nmfa/fmo