Cet article a été publié le: 16/09/20 11:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Anne Ouloto œuvre à une approche participative pour adresser la question des inondations

Abidjan, 16 sept 2020 (AIP)- La ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto, œuvre à adresser la question récurrente des inondations en optant pour approche participative des populations à cette question.

En prélude à une visite de terrain, Mme Ouloto a présidé, le lundi 14 septembre 2020, à Abidjan, une séance de travail avec les syndics des cités Allabra, Rosiers Programme 5 A, Riviera Allabra Réconciliation de la SOGEFIA, SIDECI, du quartier Riviera Bonoumin les Chevaux, en vue de faire le point des travaux en cours d’exécution.

« En ce qui concerne la cité Allabra et les autres cités qui sont impactées par ces inondations, nous avons décidé d’avoir une approche participative de manière à prendre en compte les préoccupations des populations mais surtout d’entendre les sachants. C’est une étape importante aujourd’hui qui nous aura permis d’écouter les uns et les autres », a-t-elle déclaré.

Selon la ministre, des actions fortes seront menées les jours à venir pour renforcer les acquis, en plus d’un suivi pour l’accélération des travaux en cours dont l’achèvement est prévu fin décembre 2020. « Nous avons également décidé de la mise en place d’un comité avec les différents syndics pour aborder la question de la construction de deux barrages en amont qui viendront renforcer l’action du barrage de Bonoumin », a-t-elle indiqué.

Elle a expliqué que des populations sont installées dans des zones identifiées pour accueillir deux barrages. « Malheureusement il faut qu’elles partent pour que nous puissions réaliser ces ouvrages. C’est une opération irréversible, absolument obligatoire pour ne pas que ces problèmes nous rattrapent chaque année », a prévenu Anne Ouloto.

Le président du Syndic Allabra Sogefia, Cissé Ibrahima, a rappelé que depuis 2018 son quartier a eu des problèmes d’inondations. “On a entrepris des démarches, on pensait que les grands travaux que l’Etat a entrepris, permettraient d’éliminer ces inondations, malheureusement en 2020 on a été surpris par ces mêmes inondations qui ont créé des dégâts plus importants », a-t-il regretté.

Selon lui, ces inondations ont en grande partie pour cause les travaux en amont. « Il est tombé environ 30 cm d’eau ici alors que les pluies qui sont tombées ont atteint deux mètres de hauteur. La ministre nous a donnés l’assurance que des dispositions ont commencé à être prises et qu’à l’avenir on pense pouvoir trouver une solution », a-t-il indiqué.

Des pluies diluviennes ont causé des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels dans la capitale ivoirienne cette année, on dénombre au moins cinq morts dans des inondations à Abidjan.

(AIP)

gak/fmo