Cet article a été publié le: 22/08/21 13:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/AnYia 2021: des jeunes d’Adibrobo exhortés à éviter l’abus d’alcool

Dimbokro, 22 août 2021 (AIP) – Le médecin-chef du centre de santé de Tiémélékro, Dr Laurent Houetoessou, a exhorté les populations notamment les jeunes à éviter la consommation abusive de l’alcool, lors d’une conférence qu’il a animée, dans la nuit de vendredi à samedi 21 août 2021 dans le cadre de l’AnYia festival initiée du 19 au 21 aout 2021 par la mutuelle de développement d’Adibrobo dans la localité.

On parle d’abus de la consommation d’alcool lorsque celle-ci impacte de façon négative la vie professionnelle et/ou personnelle d’une personne, ainsi que sa santé. Malgré ses efforts, la personne alcoolique n’arrive pas à réduire sa consommation, qui est devenue une nécessité. Le médecin-chef  a justifié le choix de ce thème par le fait que de nombreux jeunes de la région du Moronou s’adonnent à cette consommation, provoquant malheureusement des morts dans leur rang.

Le praticien a affirmé que l’alcool sur le long terme cause de nombreuses maladies notamment les cancers, les maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, les maladies du système nerveux et des troubles psychiques et même cardiovasculaires.

Les adolescents qui consomment exagérément de l’alcool pendant un certain nombre d’années ont souvent des problèmes d’apprentissage et de mémoire et présentent plus tard toutes sortes de problèmes comportementaux, émotionnels et relationnels, a expliqué Dr Houetoessou. Il a affirmé que la boisson peut provoquer chez une femme enceinte des fausses couches, des enfants morts nés, un retard de croissance et un retard mental chez l’enfant.

Selon des statistiques, au niveau mondial, 14% de jeunes filles et 18% de jeunes garçons de 13 à 15 ans consomment de l’alcool et 9% des décès chez les jeunes de 15 à 29 ans sont liés à l’alcool. En Côte d’Ivoire, il est de plus en plus fréquent de voir des élèves s’adonner à l’alcool dans des débits de boissons qui s’approchent dangereusement des écoles dans l’indifférence générale.

(AIP)

ik/tm