Cet article a été publié le: 14/06/21 16:30 GMT

Côte d’Ivoire -AIP / Assoa Adou salue les actions de Ouattara pour faciliter le retour de Gbagbo

Abidjan, 14 juin ( AIP) –  Le secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), Assoua Adou a salué, lundi 14 juin 2021, les actions posées par le Président de la République, Alassane Ouattara au profit de l’ex-président Laurent Gbagbo, pour faciliter son retour en Côte d’Ivoire prévu le jeudi 17 juin 2021, par vol en provenance de Bruxelles à 15h45.

” Le président Alassane Ouattara a décidé de donner le pavillon présidentiel pour accueillir le président Laurent Gbagbo et il a autorisé que nous installions dans le pavillon des bâches pour accueillir les notabilités qui voudraient venir”, s’est réjoui M. Assoa, indiquant que « cet acte de réconciliation » devrait être marqué d’une pierre blanche.

A cet égard, Il a rappelé la disponibilité constante du gouvernement ivoirien à faciliter ce retour au pays de l’ancien Chef de l’Etat Ivorien, Laurent Gbagbo, sur recommandation du Président Alassane Ouattara, qui avait donné son accord, le 7 avril 2021, au cours du Conseil des ministres.

«  Les frais de voyages de Monsieur Laurent Gbagbo, ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire . Les dispositions seront également prises pour que Monsieur Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et des indemnités dus aux anciens Présidents de la République de Côte d’Ivoire », a-t-il exprimé, lors de sa conférence de presse.

Ainsi le 3 mai 2021, sur instruction du Président Ouattara, la délégation du FPI avait été reçu par le Premier Ministre Achi Patrick pour la reprise des discussions sur le retour du Président Laurent Gbagbo, selon lui.

« Depuis cette date, les échanges sont réguliers avec les autorités sur tous les aspects du retour du Président Laurent Gbagbo, dans le cadre de la loi », a-t-il souligné, avant de souhaiter que les avantages liés à son statut d’ancien président soit mis en œuvre, incessamment.

Acquittés définitivement, le mercredi 30 mars 2021 de tous les chefs d’accusation par la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont exprimé leur volonté de regagner leur pays. Pendant 10 ans, il était jugé, avec son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, pour plusieurs chefs d’accusation, dont celui de crime contre l’humanité.

Gbagbo avait été transféré à la Cour pénale internationale (CPI), à la Haye, le 29 novembre 2011, après la crise post-électorale ayant causé 3000 morts en Côte d’Ivoire.

(AIP)

nmfa/tm