Cet article a été publié le: 24/01/23 14:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Atmosphère politique pesante à Divo : le préfet invite les acteurs politiques à la modération

Divo, 24 jan 2023 (AIP) – Le préfet de région, préfet du département de Divo, Kouakou Assoman, a interpellé, lundi 23 janvier 2023, les acteurs politiques du département de Divo, à la modération, et invité les leaders de la société civile, à tous s’impliquer pour maintenir la paix et la cohésion sociale à Divo, au regard des menaces de troubles à l’ordre public proférées dans des camps de candidats aux prochaines élections locales.

Le préfet Kouakou Assoman a interpellé l’ensemble des composantes de la société de Divo, suite à la plainte du camp d’un prétendant à la candidature pour les municipale à Divo, au sein  du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Celui-ci reproche à son adversaire d’avoir proféré des menaces de violences dans l’hypothèse où son candidat n’était pas retenu pour les municipales à Divo.

« La liste des candidats du RHDP va être donnée dans les prochains jours. Que ce ne soit pas l’occasion de troubles à l’ordre public à Divo », a déclaré le préfet, invitant tout contestataire à la modération et à se rendre au siège de son parti à Abidjan, pour aller protester.

Le préfet a invité les jeunes, les femmes, les chefs traditionnels, chefs de communauté, et guides religieux à tous se mobiliser dès maintenant pour intensifier la sensibilisation, afin de préserver Divo de toutes violences.  Il a demandé aux jeunes de faire des réunions de sensibilisation suffisantes, pour ne pas suivre les acteurs politiques qui veulent les utiliser dans des actes de violence.

Les responsables des chefs traditionnels, des femmes, et des jeunes ont tous déclaré être fatigués des tensions créées par les acteurs politiques, avec par moment des cas de décès.

« Nous sommes fatiguées nous les femmes. Je suis menacée de partout parce que j’ai décidé que nous parlions de paix à Divo. Mais nous allons continuer de travailler à fond, de sensibiliser pour ne pas que Divo retombe dans la violence », a déclaré la présidente de la Fédération des associations et organisations féminines de Divo, Mme Assouan Elisabeth.

Le 3ème vice-président de la jeunesse communale de Divo, Benjamin Komenan, le porte-parole des chefs traditionnels, Bobi Nonkanan, et le président des chefs de communauté, Adou Antoine, ont abondé dans le même sens que Mme Assouan.

Le préfet s’est engagé à prendre toutes les dispositions et mener toutes les démarches nécessaires pour que ses administrés demeurent en paix en cette période et au-delà.

(AIP)

jmk/ask