Cet article a été publié le: 18/06/21 9:08 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Aussitôt arrivé à Abidjan, Laurent Gbagbo pleure sa mère et Sangaré Aboudramane

Abidjan, 18 juin 2021(AIP)-L’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, de retour en Côte d’Ivoire après 10 années d’absence, s’est dit affligé par les décès de sa génitrice, Marguerite Gado, et de son ami de lutte politique, Sangaré Aboudramane, alors qu’il était en procès devant la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes contre l’humanité ».

“Je suis arrivé ici avec les larmes aux yeux parce que je n’étais pas là quand ma mère m’a quitté (…) Sangaré a organisé les obsèques de ma mère. Il n’a même pas attendu que je vienne lui dire merci, Sangaré est décédé, lui aussi, me fait beaucoup de peine”, a regretté Laurent Gbagbo la voix étreinte par la douleur. Il a relaté qu’après son arrestation, sa mère a fui au Ghana avant de revenir en Côte d’Ivoire, sentant que “sa fin était proche”.

L’ancien président a exprimé son souhait de rendre hommage à ses morts dans les jours à venir avant de reprendre les activités avec son parti.

“Donc je suis venu, je demanderai au secrétaire général de me donner quelques jours pour pleurer mes morts et après ça, je viendrai me mettre à la disposition du parti”, a déclaré Laurent Gbagbo.

Vivant à Bruxelles, en Belgique, depuis son acquittement par la CPI le 31 mars 2021, Laurent Gbagbo a regagné la Côte d’Ivoire jeudi 17 juin.

Le 7 avril, le président Ouattara, tirant les conséquences de son acquittement, a autorisé son prédécesseur à rentrer dans son pays quand il le souhaitait, lui promettant tous les égards liés à son statut d’ancien chef de l’Etat.

(AIP)

Ebd/kp