Cet article a été publié le: 13/08/22 13:35 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ ‘AWALE Festival’ du Grand Ouragahio : Angéline Kili Affi Honorée par la chefferie

Gagnoa, 12 août 2022 (AIP)- Au lancement officiel de la première édition de AWALE fESTIVAL du Grand Ouragahio, vendredi 12 août 2022 dans la cour de la mairie de Ouragahio (17 km de Gagnoa), Kili Angéline Affi, fille de Gagnoa, marraine de l’évènement et épouse du président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’Guessan, a été honorée par la chefferie des 47 villages du Grand Ouragahio.

« Vous donnez là, un signal fort de la matérialisation au concept du vivre ensemble, mais surtout la démonstration de la preuve de l’attachement à nous autres, vos parents », a déclaré le chef du canton Nékédi, chef du village de Brihi, Ouraga Kessié Pierre, au nom des chefs des 47 villages que comptent les sous-préfectures de Ouragahio, Bayota, Yopohué et Dahiépa Kéhi.

Pour l’autorité traditionnelle, madame Affi est « la digne et illustre fille prise par les charges de sa haute fonction, et qui était restée loin des parents ». Elle  revient après une longue absence de sa terre natale, un retour qui est « prétexte » à réjouissance, a-t-il dit ; puisqu’elle coïncide l’’Awalé Festival’, qu’elle a accepté de parrainer pour la joie et le bonheur des populations et de la chefferie de Gagnoa dans son ensemble.

Chef Ouraga a tenu à rassurer, celle qu’il appelle la « digne et illustre fille »,  que le chef de canton, chefs de tribus et de villages, mesurent avec « optimisme », toute la responsabilité qui est désormais attachée à leurs  fonctions pour la pérennisation de la culture traditionnelle Bété, au travers de ce festival.

« Je suis venue me mettre à votre disposition », a déclaré Angéline Kili Affi, expliquant que ‘AWALE Festival’ et son commissaire général, Séry Didier, en sont  « l’instrument ». Elle a remercié les chefs pour avoir accepté d’accompagner cet événement, assuré qu’il va se pérenniser, avant d’indiquer  que le moment est propice pour que tous les filles et fils de Gagnoa et singulièrement du Grand Ouragahio, se tiennent les mains pour le développement de la région.

Placé sous le thème, ‘’Le développement par la culture : enjeux et défis”, la première édition du tout nouveau ‘Awalé Festival’, se présente selon le commissaire général, Sery Didier Lebond, comme un élément culturel, constituant un maillon essentiel du développement de la commune de Ouragahio.

Ouvert jeudi 11 août par une conférence sur l’entrepreneuriat, il s’achève samedi 13 août par les finales des compétitions artistiques, sportives et gastronomiques, sanctionné par un diner- gala de bienfaisance, dont les retombées financières serviront de fonds pour une action de développement dans l’une des localités du Grand Guibéroua.

(AIP)

dd/tm