Cet article a été publié le: 4/07/22 15:17 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ BAC 2022 : Le directeur régional exhorte les candidats du Guémon à éviter la tricherie

Duékoué, 04 juil 2022 (AIP) – Le directeur régional de l’Education nationale et l’Alphabétisation (DRENA), Émile Nango Nango, a exhorté les quelques 5.825 candidats de la région du Guémon à éviter la fraude et la tricherie à l’occasion du lancement, lundi 4 juillet 2022, des épreuves écrites du baccalauréat, session 2022, au lycée moderne Duékoué

M. Nango, tout en souhaitant bonne chance aux candidats, a rappelé que «les épreuves sont choisies de façon médiane et transversale, depuis ce que vous avez appris au CP1 jusqu’en terminale, et elles sont donc à votre portée et le succès également.»

Il a davantage appelé l’ensemble des acteurs de cette session 2022 à éviter du mieux que possible la tricherie, mettant en avant les sanctions que pourrait encourir tout acteur de fraude. «Il faut que nous quittions les sentiers battus qui rabaissent et qui discréditent nos diplômes. Donc, pas de tricherie, pas de portable. Restez concentrés. Mieux, faisons attention à nos attitudes et à nos comportements durant ces épreuves, car tout auteur de fraude est interdit de composition de un à cinq ans sur toute l’étendue du territoire et dans toute la sous- région ouest africaine», a-t-il martelé.

La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a produit des numéros verts pour dénoncer toutes les velléités et tous les actes de fraude, afin que tous les acteurs soient au même niveau de surveillance, a fait savoir le directeur régional de l’Education nationale. Puis, il a vivement souhaité que les résultats soient le reflet de la valeur intrinsèque des candidats de sorte «à nous rendre joyeux et fiers et pour que vos succès rejaillissent sur vos familles, mais surtout sur la région du Guémon, voire sur toute la Côte d’Ivoire.»

Après avoir sacrifié aux vérifications sécuritaires d’usage, le préfet du département de Duékoué, Ibrahima Cissé, a procédé au lancement des épreuves par la distribution de l’épreuve de français aux candidats de la terminale C au nombre de 16. Et ce, en présence de l’administration de la DRENA, des Forces de sécurité, des membres du Secrétariat et des personnels surveillants.

Le préfet Cissé, ancien professeur de Français de lycée technique, a souhaité une très bonne chance aux candidats avant de souligner: «c’est un examen comme tout autre, il faut garder votre sérénité, ne pas tomber dans la tricherie, et soyez concentrés car, nous vous faisons confiance et nous espérons que vous fassiez au moins 75% de réussite.»

Les candidats du Baccalauréat composeront sur toute la semaine, respectivement en Français, en Histoire-Géographie, en Mathématiques, en Philosophie, en LV1, en Physiques-Chimie, en LV2 et en SVT.

La région du Guémon compte 10 centres de composition dont six dans la commune de Duékoué, deux à Bangolo, un à Facobly et un à Kouibly. Ce sont, au total, 5.825 candidats qui sont répartis dans ces centres d’examen avec sept en série A1, 3.527 en A2, 16 en C et 2.276 en série D. La DRENA Drena de Duékoué a ouvert pour la première fois une salle de composition aux candidats de la série C, qui composaient, antérieurement, à Guiglo.

(AIP)

dyn/ja/ask