Cet article a été publié le: 23/03/21 9:12 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Bientôt la construction à Bondoukou d’un centre communautaire de réhabilitation pour la femme (ONG GFM3)

Bondoukou, 23 mars 2021 (AIP) – La cheffe de Bureau de l’ONG Génération des femmes du troisième millénaire (GFM3), chargée du Gontougo et de l’Indénié-Djuablin, Ouattara Yedi Affissata, a fait savoir que son organisation construira très prochainement à Bondoukou (Nord-est) un centre communautaire d’accueil et de réhabilitation pour la femme (CECAREF).

Mlle Ouattara a fait cette déclaration, lundi 22 mars 2021, lors de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme qui  portait sur le thème « Promotion économique et sociale de la femme face à la COVID-19 pour une Côte d’Ivoire plus égalitaire ».

Intervenant au nom de la fondatrice de GFM3, la cheffe de Bureau a indiqué que ce centre sera destiné aux filles et femmes en détresse ayant fui les violences basées sur le genre, notamment les victimes des violences conjugales, de mutilation génitale féminine ainsi que des incidents de violences domestiques.

Elle a ajouté que le CECAREF recevra des filles,  victimes de toutes formes de pratiques traditionnelles néfastes qui sont récurrentes dans la région. « Chers sœurs, notre destin est entre nos mains, levons-nous et battons-nous pour une meilleure place dans la société », a-t-elle lancé.

Pour Mlle Ouattara, le centre ressemblera à celui de la localité de Logoualé (Ouest) qui a permis, entre autres, de prendre en charge des cas de fistules obstétricales dont 72 ont été réinsérées à travers des activités génératrices de revenus (AGR) ainsi que d’assurer le suivi psycho social de plusieurs cas de grossesse des jeunes filles du lycée de la localité.

Fondée en 2004 par Mme Touré Vehi Honorine, GFM3 a pour mission de contribuer à impulser  le développement local à travers l’amélioration des conditions de vie des femmes, des jeunes et des enfants en milieu rural et périurbain. Elle a mis en œuvre, entre autres, des activités de lutte contre la faim et d’insertion des jeunes vulnérables et sans emploi.

(AIP)

zaar/fmo