Cet article a été publié le: 7/10/22 4:51 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Bientôt un centre national de radiothérapie et d’oncologie médicale à Grand-Bassam

Abidjan, 07 oct 2022 (AIP)- Le Premier ministre Patrick Achi a annoncé, jeudi 06 octobre 2022, à Abidjan, la mise en service, pour bientôt, d’un centre national de radiothérapie et d’oncologie médicale à Grand-Bassam.

« En 2025, nous inaugurerons le nouveau centre national de radiothérapie et d’oncologie médicale de Grand-Bassam, d’un coût de 100 milliards de FCFA, financé sous prêt auprès d’une banque de Coré et bâti sur une superficie de plus de 4 hectares, pour une capacité d’hospitalisation supérieure à 200 lits, faisant ainsi de notre pays, un des plus grands pôles ouest-africains de traitement de cancer », a déclaré M. Achi.

Il intervenait lors du lancement officiel des activités d’Octobre rose du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO), sis à Abidjan-Cocody doublé de la pose de la première pierre du Centre de nutrition en cancérologie.

Ce centre est un don de la Fondation SIFCA, qui intervient dans le cadre du partenariat public-privé, dans la lutte contre le cancer. Il sera bâti sur une superficie de 200m2 et comprendra des salles de sport, de cuisine, de rencontre, de kinésithérapie, de démonstration ou d’apprentissage et des bureaux.

Le premier ministre a salué cette initiative « qui vient ainsi renforcer l’offre de soins intégrés psychologique et sociale des patients en contribuant à l’amélioration de leur qualité de vie par les conseils en nutrition » et encouragé les autres grands groupes présents en Côte d’Ivoire à se joindre à cette lutte.

Depuis l’ouverture du CNRAO en 2018, plus de 7575 personnes ont été traitées gratuitement pour un investissement de plus de 2,5 milliards de francs CF, relève le premier ministre.

Plusieurs patients suivis au Centre ont également bénéficié du soutien financier de la présidence la République de Côte d’Ivoire et du ministère de la santé depuis son ouverture en janvier 2018.

Le volume financier des actions entreprises en la matière s’élève à plus de 3,5 milliards de francs CFA dont 2,4 milliards aux particuliers non assurés et 1,1 milliard de francs CFA de prise en charge institutionnelle à 100% délivrés par l’Etat.

Riche de son plateau technique et de ses facilités de soins, cet établissement de santé public spécialisé exclusivement dans la prise en charge du cancer est unique en son genre dans la sous-région ouest africaine francophone, relève le premier ministre.

Ces actions, s’inscrivent dans la volonté du chef de l’Etat, a-t-il souligné, est de faire de la Côte d’Ivoire un pays où le cancer n’est plus un drame mais une maladie chronique.

Pour ce faire, des progrès scientifiques considérables ont été réalisés en cancérologie dans le pays, et plusieurs centres de dépistage et de diagnostic sont désormais présents dans les grandes villes du pays, soutient-il.

Le cancer du sein, premier cancer de la femme en Côte d’Ivoire et dans le monde représente dans notre pays, 19% de tous les cancers et plus du tiers de tous les cancers féminins avec plus de 3300 nouveaux par an et près de 1800 décès. Le fardeau mondial du cancer est estimé à 19 millions de nouveaux cas et dix millions de décès chaque année.

(AIP)

eaa/ask