Cet article a été publié le: 17/06/21 14:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Birahima Ouattara promet des investissements complémentaires pour le HMA

Abidjan, 17 juin 2021 (AIP)- Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Tiéné Birahima Ouattara, a promis jeudi 17 juin 2021 lors d’une visite à l’hôpital militaire d’Abidjan (HMA), que des investissements complémentaires seront effectués au profit de cet hôpital qui selon son directeur, a besoin d’un appui pour optimiser son fonctionnement.

« Je viens d’assister à une situation qui indique clairement que le HMA doit être soutenu pour plusieurs raisons. Je note que les besoins restent encore importants », a déclaré M. Ouattara, expliquant que l’avènement de la Covid-19 a freiné les investissements prévus.

« Un certain nombre d’investissement ont malheureusement pris du retard, et je peux rassurer aussi bien le directeur de l’hôpital que le directeur des services de santé de l’armée que nous allons tout mettre en œuvre pour que ces investissements complémentaires puissent être réalisés le plus rapidement possible”, a-t-il rassuré.

L’Hôpital militaire d’Abidjan a été construit en 1980 dans le but de recevoir les militaires de l’armée ivoirienne et leurs familles. Il est l’un des deux hôpitaux militaires de la Côte d’Ivoire.

Jusqu’en 1984, cette institution était située au Plateau à Abidjan et connu sous la dénomination d’infirmerie de garnison d’Abidjan (IGA) avec cinq médecins dont un chirurgien.

De 1984 à 1995, il sera transféré de son ancien site sur un nouveau site plus aéré et vaste sur l’axe Abobo-Adjamé en face du Zoo d’Abidjan et sera connu sous la dénomination de Centre Médical des Armées (CMA) avec de nouvelles spécialités qui vont s’ajouter aux dispositions de l’IGA notamment l’ophtalmologie et la Radiologie.

Depuis 1995, le CMA est devenu HMA (Hôpital Militaire d’Abidjan) par le nombre croissant de médecins spécialistes ayant la volonté d’évoluer vers un hôpital.

Aujourd’hui, cet hôpital qui dispose d’un plateau technique performant répond aux exigences de la population en matière de santé de proximité, désengorgeant ainsi les CHU d’Abidjan.

Cet hôpital est extrêmement important pour les populations avoisinantes.

(AIP)

gak/ask