Cet article a été publié le: 5/07/22 21:00 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Bouaké abrite la 2e réunion du comité de suivi du projet de construction des marchés de Bouaké et de Yopougon

Bouaké, 05 juil 2022 (AIP)- La salle de réunion de la préfecture de Bouaké a abrité lundi 04 juillet 2022 la 2e réunion du comité de suivi du projet de construction des marchés de Bouaké et de Yopougon (CS-MABY) après la toute première tenue le 08 avril 2021 à la Direction générale de la décentralisation et du développement local (DGDDL) à Abidjan.

Cette séance de travail a permis aux représentants des deux mairies de Bouaké et de Yopougon de présenter le projet au niveau de chaque commune. Chaque représentant a articulé son intervention autour de l’état d’avancement des études et des travaux, du plan de suivi environnemental et social, des états financiers, des difficultés rencontrées et des perspectives.

La 2e réunion a été l’occasion pour permettre aux membres de ce comité de suivi d’apprécier l’état d’avancement de la mise en œuvre du projet. Il se sont, notamment, enquis du niveau d’avancement des travaux des deux composantes du projet MABY, notamment, la composante 1 concernant le grand marché de Bouaké et la composante 2 se rapportant au marché de demi-gros et de détails de Yopougon.

Le représentant de la mairie de Bouaké a indiqué que les travaux de construction du Grand marché de Bouaké (composante 1 du projet), avancent bien et que leur livraison se fera par bloc. Les blocs 1, 2 et 5 de cette infrastructure dont la première pierre avait été commerciale seront livrés à fin décembre 2022 tandis que les blocs 3 et 4 le seront en juillet 2023.

Concernant la commercialisation des places du marché, ce dernier a indiqué qu’à ce jour 1 304 réservations ont été faites par les commerçants au nombre desquels 709 femmes et 595 hommes. Il a cependant déploré quelques difficultés « essentiellement d’ordre financier et principalement au niveau du règlement de la TVA ».

Le représentant de la mairie de Yopougon a, quant à lui, précisé dans son intervention que les travaux de construction du marché de demi-gros et de détails de Yopougon (composante 2 du projet) démarreront en octobre 2022 pour prendre fin en Avril 2024.

Le premier magistrat de la commune de Bouaké, Nicolas Djibo, a salué la tenue de cette 2e réunion qui a permis de « prendre d’importantes décisions qui vont permettre aussi bien à Yopougon qu’à Bouaké d’avancer et de bien avancer dans ces grands projets de construction de marché ».

Le directeur de cabinet adjoint du ministère de l’intérieur et de la sécurité, chargé de l’administration du territoire, Bako Jean Fructueux, qui représentait le président du comité de suivi du projet MABY, n’a pas caché sa satisfaction face aux propositions instructives faites au cours des échanges. Il a, de ce fait, remercié tous les participants à cette séance de travail dont l’objectif était de voir à quel niveau se trouve l’exécution du projet que ce soit à Bouaké ou à Yopougon.

« Les présentations qui ont été faites nous ont permis d’avoir une idée du niveau d’avancement des différents travaux. Ça été aussi une occasion de soulever des préoccupations et d’y apporter des solutions appropriées. Et je pense qu’au sortie de cette réunion toutes les incompréhensions, toutes les préoccupations et toutes les ambiguïtés ont été levées », a-t-il indiqué.

M. Bako a saisi cette occasion pour inviter les animateurs des différentes organisations professionnelles de commerçants à s’impliquer davantage dans la réalisation du projet du grand marché de Bouaké. « C’est votre affaire. Approchez vous donc des instances mises en place pour travailler. C’est un projet et quand on parle de projet on pense à l’implication de la population cible pour laquelle ce projet est réalisé », a-t-il recommandé.

Créé par arrêté n°1172/MIS/CAB du 17 décembre 2020 pour le compte du maitre d’ouvrage, le comité de suivi de l’exécution du projet MABY regroupe les représentants des deux communes de Bouaké et de Yopougon, du ministère de l’économie et des finances (MEF), du ministère en charge du budget, des services déconcentrés et de toute autre structure ou personnes-ressources utiles au projet. Il est présidé par le directeur de cabinet du ministre de l’intérieur et de la sécurité (MIS).

(AIP)

rkk