Cet article a été publié le: 25/11/21 1:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Bouaké: Des journalistes instruits sur les missions de l’Institution « Le médiateur de la République »

Bouaké, 24 nov 2021 (AIP)- Une vingtaine de journalistes de Bouaké ont été instruits mardi 23 novembre 2021 sur les missions de l’Institution « Le Médiateur de la république », lors d’un atelier organisé par la délégation du Médiateur de la République des régions de Gbêkê et du Hambol.

« Le médiateur de la République a instruit ses médiateurs délégués que nous sommes à l’effet de former les hommes de médias sur ses attributions et ses missions afin qu’ils s’en approprient et soient les relais de ses actions auprès des populations pour la bonne visibilité de l’Institution le Médiateur de la République », a indiqué le Médiateur délégué des régions de Gbêkê et du Hambol, Anélone Konan Clarisse, pour justifier la tenue de cet atelier de formation.

Au cours de son intervention, cette dernière a passé en revue les différentes missions qui sont dévolues au Médiateur de la République. A savoir, régler par la médiation les différends, de toute nature, opposant l’administration publique aux administrés ou opposant les collectivités territoriales, les établissements publics et tout autre organe, investi d’une mission de service public, aux administrés et les différends de toute nature impliquant les communautés urbaines, villageoises ou toute entité.

Selon Mme Anélone, le Médiateur de la République a également compétence pour connaitre des litiges opposant des personnes privées, physiques ou morales, à des communautés urbaines ou rurales. Elle aussi mis en exergue le rôle déterminant de ce dernier visant à aider au renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

Cette quête de la paix et de la cohésion sociale transparait toujours dans les décisions de cette institution de la République qui sont des compromis entre deux parties en conflits. « Alors que la justice prend des décisions radicales, le Médiateur de la République fait des compromis. Il rapproche les deux parties en conflit pour essayer de trouver un terrain d’entente, un compromis », a-t-elle indiqué.

Le Médiateur délégué des régions de Gbêkê et du Hambol a, par ailleurs, révélé qu’un décret pris en conseil des ministres, vient renforcer les pouvoir du Médiateur de la République en lui attribuant un pouvoir d’injection.

Mme Anélone est également revenue sur les différents modes de saisine du Médiateur de la République. Elle a fait savoir que cette saisine peut être faite par toute personne physique ou morale résidant sur le territoire ou en dehors du territoire nationale, quels que soient sa nationalité, peut saisir le médiateur de la République. Le président de la République peut également le faire, de même que le président de l’Assemblée nationale, un groupe parlementaire, un dixième ou un dixième des députés, lors que des évènements l’exigent.

Depuis son installation, le 26 novembre 2019, la délégation du Médiateur de la République des régions de Gbêkê et du Hambol, a été saisie d’une quarantaine de requêtes portant pour la plupart  sur des litiges fonciers, révèle-t-on.

(AIP)

rkk