Cet article a été publié le: 27/07/21 17:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Bouaké: Le Club des amis de la prospective de l’Université Alassane Ouattara organise sa 2e journée scientifique

Bouaké, 27 juil (AIP)- Dans le cadre de ses activités de promotion de la réflexion prospective et de la culture de l’anticipation en tant que mode de gouvernance des institutions, le Club des amis de la prospective de l’Université Alassane Ouattara (CAP-UAO) a organisé mardi 27 juillet 2021 sa 2e journée scientifique à l’amphi C du campus 2 de cette institution d’enseignement supérieur et de recherche.

Cette 2e journée scientifique du CAP-UAO a été marquée par une conférence dite par le président honoraire de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody et actuel président de l’Académie des sciences, des cultures, des arts et des diasporas africaines (ASCAD), Prof. Hauhouot Asseypo Antoine, sur le thème « Le système doctoral des universités francophones d’Afrique: éléments pour une prospective de la résilience et de la durabilité ».

Ce géographe émérite a, pendant plus d’une heure, essayé de faire comprendre le système doctoral des universités francophones d’Afrique, d’imaginer ses futurs possibles et de proposer des pistes de solutions pour assurer à ces universités, notamment, les universités ivoiriennes, un avenir radieux et en faire des acteurs clés du développement.

Entre autres solutions, il a proposé que les universités francophones africaines devaient avoir la culture de l’anticipation pour une meilleure gouvernance. « L’université est un milieu qui demande beaucoup de moyens et dans nos pays les conditions ne sont pas toujours réunies. Par conséquent lors que les problèmes surviennent, il faut les anticiper et la prospective donne des mécanismes, des modèles et des théories pour résoudre les problèmes qui se posent à nos universités », a-t-il fait savoir.

Il propose également que les universités africaines soient des universités de recherche plutôt que des universités classiques dans lesquelles l’enseignement est l’activité première alors que dans les universités de recherche, la recherche constitue l’activité première. A l’en croire, l’université de recherche a l’avantage de permettre à un pays d’avancer très vite puisse que la recherche répond aux problèmes auxquels le pays se trouve confronté.

Créé en 2018, le CAP-UAO est un réseau d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et chercheurs qui fait la promotion de la culture de l’anticipation pour une meilleure gouvernance des organisations en général et de l’Université Alassane Ouattara en particulier. Dans ce sens, il ambitionne de faire de la prospective une discipline d’enseignement dans tous les départements de l’UAO et un véritable axe de recherche.

Le CAP-UAO veut également sensibiliser les acteurs de l’administration déconcentrée et décentralisée du District de la Vallée du Bandama pour permettre à tous de se doter d’une vision de long-terme pour éviter la navigation à vue. Dans l’écosystème mondial de la prospective, le CAP-UAO ambitionne d’être à l’horizon 2030, un pôle de référence scientifique de la prospective au plan national et international.

(AIP)

rkk