Cet article a été publié le: 12/06/21 20:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Cérémonie de graduation – IUGB : Richard Bell exhorte les diplômés à la culture de l’intégrité

Abidjan, 12 juin (AIP)- L’ambassadeur des États-Unis, Richard Keith Bell, a exhorté les diplômés de la promotion 2021 de l’Université internationale de Grand-Bassam (UIGB) à la culture de l’intégrité, seul gage d’une démocratie véritable.

Il a fait cette exhortation lors de la 7ème cérémonie de graduation de l’institut tenue samedi 12 juin 2021, au palais de la culture à Abidjan.

« La meilleure chose que chacun de nous puisse faire afin de promouvoir la démocratie, une société meilleure pour tous, c’est d’être intègre lui-même. L’intégrité est une bonne chose en soi. A la longue, en général, le vrai l’emporte sur le faux. Lorsque vous serez des parents, le meilleur moyen d’obtenir la confiance, c’est de la donner, surtout en période de stress, comme la pandémie actuelle », a conseillé Richard Bell, principal conférencier de cette cérémonie de remise de diplômes.

Ce sont au total 142 étudiants de l’UIGB provenant de 12 pays qui ont reçu leurs diplômes de Licence en Administration des affaires, en sciences politiques et en système d’information informatique, après un temps de dure labeur marqué par la pandémie à Coronavirus.

« En dépit de la pandémie de la COVID-19, l’Université a maintenu son fonctionnement normal en ce qui concerne l’enseignement, la recherche et les autres activités connexes », a précisé le président de l’établissement, Prof Saliou Touré.

Ceci a été possible grâce à l’engagement des personnels de l’IUGB, à l’équipement de l’Université en moyens technologiques qui ont permis d’accompagner les étudiants durant cette période, a-t-il poursuivi.

Créé en 2007, cet établissement dont le fonctionnement est basé sur le modèle de l’enseignement  supérieur américain, avec l’Anglais comme langue d’enseignement et de travail, a pour mission de former des professionnels répondant aux besoins du développement de l’Afrique de l’ouest.

Ainsi, s’adressant aux futurs acteurs du développement de l’Afrique, l’Ambassadeur américain a déclaré que « le meilleur moyen pour un patron d’alléger le stress de ses employés, c’est de leur donner le maximum de contrôle sur leur situation. C’est l’incertitude et le sentiment d’impuissance qui créent l’obstacle. L’espoir, c’est le moteur de la résilience. La fiabilité citoyenne implique le respect de la loi, même quand on n’est pas d’accord, surtout quand on n’est pas d’accord ».

Selon lui, un pays ne peut pas fonctionner si chacun substitue son opinion personnelle aux décisions des autorités compétentes, le respect des droits passe par le respect des lois. Le respect des libertés, l’acceptation des critiques, voilà qui donne au pays les meilleures chances de prospérer.

“Chers étudiants, tout au long de votre carrière, de votre vie d’adulte, vous aurez l’occasion de choisir entre un raccourci douteux et le droit chemin. J’avoue devant vous que dans ce bas monde, la justice n’est pas garantie. Mais la sagesse des ancêtres dit qu’à la longue c’est le droit chemin qui mène à bon port”, a-t-il ajouté.

“Plus j’acquiers de l’expérience, plus je suis convaincu que la réussite d’une société dépend en très largement du comportement quotidien de citoyens ordinaires, consciencieux et intègres”, a conclu Richard Bell, souhaitant plein succès aux nouveaux diplômés.

L’ambassadeur et le président de l’IUGB se sont réjouis de l’engagement des États-Unis à contribuer au développement des pays à travers l’éducation. Cet engagement a permis le 16 novembre 2020, le lancement de l’University Partnership Initiative (UPI), une initiative du Gouvernement américain, « pour promouvoir et développer des relations amicales solides entre le système éducatif ivoirien, les universités américaines et l’IUGB », a relevé Pr Saliou Touré.

L’IUGB projette, entre autres, l’accréditation américaine et le renforcement de son autonomie de gestion.

(AIP)

eaa/cmas