Cet article a été publié le: 1/07/22 15:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ COP des villes : les maires francophones préconisent le financement des infrastructures urbaines

Abidjan, 01 juil 2022 (AIP)- Les maires francophones, réunis à Abidjan, à l’occasion de la COP des villes, préconisent le financement des infrastructures urbaines sur des durées de remboursement à long terme et avec des taux d’intérêts consensuels.

« Nous allons demander que désormais, le financement de toutes les infrastructures urbaines, s’appuient sur des durée de remboursement à long termes allant de 25 à 30 ans  et avec des taux d’intérêts consensuels en vue de protéger les populations », a déclaré le ministre-gouverneur Beugré Mambé par ailleurs secrétaire général de l’Association internationale des maires francophones (AIMF).

Lors de la plénière d’ouverture de cette COP des villes, vendredi 01 juillet 2022, M. Mambé est revenu sur des recommandations de l’AIMF qui devront guider la réflexion sur la qualité des villes. Il a invité les ingénieurs à prendre en compte la dégradation de la nature qui modifie les calculs autour des retours de période de pluie. Encourageant  les décideurs à doter les villes d’un plan climat à l’instar de la ville d’Abidjan qui grâce au C40 s’est offert ce programme qui sera bientôt mis en application.

« Si nous utilisons les ordures, elles deviennent de l’or qui dure », a partagé Beugré Mambé, invitant à valoriser l’économie circulaire qui peut aider les ingénieurs, les scientifiques, les maires et les populations à réutiliser les matériaux issus des ordures pour créer d’autres objets de consommation.

Le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Koné Meylet Tiemoko, a souhaité que cette rencontre d’Abidjan soit le lieu pour les maires francophones d’’adopter une position commune et forte pour faire entendre la voix des villes dans toutes les négociations et discussions au cours de la prochaine COP 27 qui se tiendra du 06 au 18 novembre en Egypte.

« Il vous faudra apporter des propositions nouvelles dans la lutte contre le réchauffement climatique et garantir un avenir meilleur aux générations actuelles et surtout au génération futures », a encouragé le Vice-président Koné.

La présidente de l’AIMF, Anne Hidalgo fonde l’espoir qu’après cette première COP qui se tient à Abidjan, l’ONU, l’Union Européenne, les banques de développement, des ONG et des fondations qui ont à cœur de promouvoir un autre modèle de ville sur la planète accompagneront l’Association dans ses actions pour offrir à la planète un autre modèle de villes.

(AIP)

bsb/ask