Cet article a été publié le: 25/09/20 8:57 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : l’OMS renforce la surveillance épidémiologique au poste-frontière de Noé

Aboisso, 25 sept 2020 (AIP)-L’organisation mondiale de la santé (OMS) a procédé au renforcement de la surveillance épidémiologique en faisant don de matériels sanitaires jeudi 24 septembre 2020 au commissariat de police mixte du poste-frontière de Noé.

Ces matériels composés de 2000 masques chirurgicaux, 50 thermomètres à infrarouge (IR), 50 paires de gants d’examen et de 50 solutions hydroalcooliques sont des dons reçus du partenaire Hearfund, une organisation internationale d’intérêt général travaillant dans l’innovation technologique au profit de la lutte contre les maladies cardiovasculaires.

Le chargé de la lutte contre la maladie à l’OMS et chef de la délégation, Dr Ané Ambroise a relevé que l’importance que revêtent les points d’entrée au niveau des frontières aériennes, maritimes et terrestres dans le règlement sanitaire international et surtout l’importance du poste frontalier de Noé qui voit passer environ 100 mille personnes chaque année ont justifié ce don. Il a précisé que ce don donnera la capacité aux agents qui travaillent aux frontières  d’y renforcer la surveillance en vue d’une éventuelle  ouverture de ces frontières terrestres.

Don de l’OMS au poste-frontière de Noé

L’OMS, en collaboration  avec l’organisation mondiale pour l’immigration (OIM)  a  formé les agents  de santé et de sécurité travaillant aux frontières aux procédures  opérationnelles standards pour les agents de première ligne exerçant aux points d’entrée du pays, en réponse à la Covid-19, aux mesures de lutte contre  la traite des personnes et le trafic illicite des migrants et à l’utilisation des tablettes destinées au référencement des passagers aux 42 points d’entrée que compte la Côte d’Ivoire  au mois d’août 2020, a fait savoir Dr Ané.

Le sous-préfet de Noé, Dosso Lossény,  a exprimé la reconnaissance de l’Etat aux organismes donateurs et réitéré l’importance de la surveillance aux frontières en rapport avec la Covid-19 .

Cette remise de matériels constitue la première partie d’une série de dons qui s’étendra aux autres points d’entrée du territoire ivoirien, a-t-on appris.

(AIP)

akn/ask