Cet article a été publié le: 15/10/20 9:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Début de la campagne électorale pour la présidentielle 2020

Abidjan, 15 oct (AIP)- La campagne électorale en vue de la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020 a démarré ce jeudi 15 octobre 2020, a constaté l’AIP à Abidjan, où des grandes affiches de candidat sont placardées à travers la ville.

Dans un message transmis à cet effet l’AIP, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Ibrahim Coulibaly-Kuibiert, appelle les quatre candidats retenus pour ce scrutin à battre campagne librement et en toute légalité, en observant strictement le code électoral et le code de bonne conduite qu’ils se sont librement donné.

« Il s’agit, pour vous, de faire valoir auprès de nos concitoyens la qualité de vos programmes de gouvernance respectifs et la hauteur des ambitions que vous avez pour notre cher pays ; (…) nous veillerons au bon déroulement de la campagne et au respect des dispositions légales », poursuit M. Coulibaly-Kuibiert, invitant les candidats à « éduquer les électeurs au vote, et surtout au vote utile ».

Le président sortant, Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), affronte pour ce scrutin en principe trois challengers, dont l’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

Il s’agit également de Pascal Affi N’guessan du Front populaire ivoirien (FPI) et  l’ex-président de la jeunesse du PDCI-RDA, Kouadio Konan Bertin dit KKB (KKB), en rupture de ban avec la direction de son parti qui l’a récemment exclu de ses rangs.

Ce dernier procédera au lancement de sa campagne à Divo (Centre-ouest), vendredi, quand Alassane Ouattara fera se sien le même jour à Bouaké (Centre).

Henri Konan Bédié et Affi N’guessan, tous engagés dans un mot d’ordre de « désobéissance civile » lancé par des partis de l’opposition pour dénoncer la candidature de M. Ouattara à un 3ème mandat, n’ont pas encore décidé s’ils feront campagne ou prendront part à cette élection.

Le candidat du FPI a, dans un communiqué consulté mercredi par l’AIP, appelé les commissaires de son parti à la CEI ainsi que ses partisans à ne pas prendre part à l’opération de retrait de la carte d’électeur qui a débuté le même jour pour prendre fin le  20 octobre.

La campagne électorale prend fin le 29 octobre.

Le fichier électoral 2020 compte 7.495.082 électeurs appelés aux urnes le 31 octobre.

(AIP)

tm