Cet article a été publié le: 23/06/22 18:50 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Début d’empoissonnement des cages aquacoles d’Ayamé

Aboisso, 23 juin 2022 (AIP)- La mairie d’Ayamé  est passée, mercredi 22 juin 2022,  à la phase d’empoissonnement des cages aquacoles  flottantes  dans  son projet d’aquaculture au profit des jeunes de la commune.

Ce sont au total 7500 alevins  qui ont été déposés dans les cages  aquacoles construites sur le lac a indiqué Milan Augustin,  président de la société coopérative Aquabia, une coopérative d’aquaculteurs et technicien en charge du projet. Ces alevins donnerons dans six mois plus  trois tonnes de poissons a indiqué M. Milan. Cette production constitue la preuve que l’activité est rentable et génératrice d’emploi a-t-il ajouté.

Lago Prospère, conseiller municipal,  représentant le maire d’Ayamé,  Pr N’douba Valentin, a fait savoir que l’objectif du maire est de donner une seconde occupation aux jeunes pêcheurs afin que ceux-ci  continuent leur activité lorsque la pêche traditionnelle ne donne pas les résultats escomptés. C’est aussi une manière  pour le maire et son conseil, a relevé M.Lago,  d’aider les jeunes à mieux exploiter le lac du barrage d’Ayamé.

Pour le président de la coopérative des pêcheurs d’Ayamé, Brou Aka Apollinaire, ce projet vient mettre fin aux disputes et autres bagarres de pêcheurs sur le lac compte tenu du nombre pléthorique de pêcheurs.

Quant à Manizan Manzan Béatrice, bénéficiaire, ce projet  est une activité qui permet aux  jeunes de se prendre en charge.

Le projet initié par le conseil municipal a débuté par la phase de formation, celle de la pose des cages flottantes sur le fleuve avant l’empoissonnement a-t-on appris.

(AIP)

akn/tm