Cet article a été publié le: 20/09/20 10:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Démarrage à Abengourou d’un atelier de restitution du plan national de gouvernance de la Côte d’Ivoire

Abengourou, 20 septembre 2020 (AIP) -Les groupes majeurs de la société civile ont démarré le samedi 19 septembre 2020 à la maison de la bourse d’Abengourou un atelier de restitution du projet de plan national de gouvernance de la Côte d’Ivoire.

L’atelier d’Abengourou organisé par la commission nationale du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (CN-MAEF), s’inscrit dans le cadre d’une tournée régionale d’information et de collecte données sur la base des propositions déjà faites en vue de la validation du plan national de gouvernance.

Après plusieurs séances de consultations régionales sur l’État de gouvernance en Côte d’Ivoire et de collecte d’information auprès des populations, des propositions et contributions des groupes majeurs que sont les jeunes, les femmes, le monde paysan, les leaders religieux, chefs traditionnels et les organisations syndicales ainsi que les médias ont été intégrées dans un document et permit d’élaborer le rapport national d’auto évaluation.

Selon le coordonnateur zone MAEF Abidjan Coulibaly Sibiri le rapport national a fait l’objet d’une évaluation externe par de grands consultants et experts du MAEF continental pour s’assurer que les propositions des populations n’ont pas été déformées. Puis validé au niveau du MAEF continental à la suite d’un exposé du président de la République Alassane Ouattara qui a décidé de transformer le plan d’action issu du rapport national d’auto évaluation en un plan national de gouvernance.

Ce plan comprend quatre grands axes dont le premier insiste sur l’application des règles et le renforcement de la démocratie en Côte d’Ivoire, le second axe met l’accent sur la manière de gouverner. Le troisième axe s’intéresse à l’amélioration des politiques de gouvernance des entreprises. Le quatrième s’attaque à résoudre la corruption et les infractions assimilées.

Sur la base de ce plan national de gouvernance, un processus est né à nouveau a confié M Coulibaly Sibiri. Il a fait savoir que la CN-MAEF a décidé de fédérer la haute autorité pour la bonne gouvernance et l’inspection générale d’État pour sortir un document de plan national de gouvernance qui va être arrimé au plan national de développement.

« Et ce plan ne peut se faire sans l’implication, des groupes majeurs qui constituent la société civile partie prenante du projet de plan national de gouvernance », a fait remarquer le représentant du MAEF Coulibaly Sibiri.

Il a précisé que le retour vers les groupes majeurs, consiste à leur rendre compte et voir si leurs offres ont été prises en compte ou pas avant la validation définitive du document du plan national de gouvernance en Côte d’Ivoire.

Créé en 2003, le MAEF est un dispositif de contrôle réciproque visant à favoriser la bonne gouvernance en Afrique. L’objectif du MAEF est d’encourager l’adoption de politiques, normes et pratiques en vue de promouvoir la stabilité politique, une croissance économique élevée, un développement durable et une intégration sous-régionale et continentale.

(AIP)
nam/tm