Cet article a été publié le: 28/06/22 20:11 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Des acteurs de la communication renforcent leurs capacités sur les violences basées sur le genre

Korhogo, 28 juin 2022 (AIP)-La Direction de l’Égalité et de l’Équité du genre (DEEG) du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, avec l’appui du projet d’amélioration de la prestation de services éducatifs (PAPSE), a  démarré, mardi 28 juin, à Korhogo, un atelier de renforcement des capacités des acteurs de la communication sur les violences basées sur le genre (VBG).
L’objectif général de cet atelier, qui se déroule du mardi 28 juin au jeudi 1er juillet 2022, est de renforcer les capacités techniques des acteurs locaux de la communication en vue de la production de messages, articles et réalisation d’émissions radiophoniques ou télévisées sur les violences basées sur le genre et les grossesses en cours de scolarité.
Cet atelier vient après une campagne au terme de laquelle 1420 personnes dont 565 femmes et filles (40%) issues de 24 communautés bénéficiaires du PAPSE ont été sensibilisées sur la prévention et la lutte contre les VBG et les grossesses en cours de scolarité dans les six zones d’intervention du projet que sont le Bounkani, le Tchologo, le Poro, le Bagoué, le Béré et le Kabadougou.
’’Il est de notre devoir de vous outiller en matière de genre car l’enjeu est de garantir la continuité et l’efficience des actions de sensibilisation dans les régions ciblées’’ a indiqué, à l’ouverture de l’atelier, la directrice de l’Égalité et de l’Équité du genre, l’Inspecteur général de l’Education nationale (IGEN) Marie Véronique Bakayoko.
Le sous-préfet de Lataha, Traoré Isoufou, représentant le préfet de la région du Poro, a salué cette initiative de la DEEG et a invité les participants à s’approprier ce renforcement de capacités qui contribue à la recherche de solutions durables de prévention et de lutte VBG en milieu scolaire, l’un des fléaux majeurs qui minent l’école ivoirienne.
Selon le rapport du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), 3 409 cas de grossesses en milieu scolaire ont été enregistrés de septembre 2021 à mai 2022.
(AIP)
on/ss/ask