Cet article a été publié le: 26/03/21 7:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des actions de sensibilisation pour célébrer la journée mondiale de lutte contre la tuberculose à Abidjan

Abidjan, 26 mars 2021 (AIP)- Des actions de sensibilisation ont été organisées dans des centres de santé communautaire pour célébrer la journée mondiale de lutte contre la tuberculose à Abidjan.

Au centre de santé communautaire “Les oliviers” des Deux-plateaux le représentant le directeur coordonnateur du Programme de lutte contre la Tuberculose (PNLT), Dr Kouamé Amenan, a exhorté les leaders communautaires à un ratissage large pour sortir les cas de tuberculose, les prendre en charge afin de briser la chaine de transmission.

« Un cas de tuberculose contamine en moyenne 15 personnes. Un cas guéri participe à la rupture de la chaine de transmission », a déclaré, mercredi 24 mars 2021,Dr Kouamé qui a également ajouté que les médicaments sont disponibles et du personnel formé et qualifié bien en place pour assurer la prise en charge des malades.

Revenant sur le choix du thème « L’horloge tourne », Kouamé Amenan a expliqué qu’il s’agit d’une invitation à tout mettre en œuvre pour aller plus vite afin d’éradiquer la tuberculose d’ici à 2025.

Au nom du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le directeur régional de la santé, Dr Kouadio N’zué, a encouragé les populations de la capitale économique ivoirienne à venir régulièrement se faire dépister dans les centres de santé.

Partenaire dans la mise en œuvre du programme, Alliance Côte d’Ivoire, selon M’bo Jérôme, estime qu’il faut agir au plus vite pour faire respecter les engagements pris en 2018 par les gouvernements, à savoir éradiquer la maladie d’ici à 2035.

“Il faut agir pour dépister les plus de 15 000 cas manquants qu’on ne retrouve pas et lever les barrières pour que tout le monde ait accès aux soins”, a indiqué M. M’bo, mettant un accent sur le dépistage des enfants et leur mise sous traitement.

Il a aussi fait le plaidoyer pour un relèvement du niveau du financement de la lutte contre le fléau.

En Côte d’Ivoire, 400 centres de dépistage, sur toute l’étendue du territoire, ont permis de notifier environ 21 000 cas de tuberculose de 2017 à 2019.

Ce nombre notifié a connu une chute de 7% en 2020 avec 2% de plus en terme  de cas de décès par rapport à 2019 en raison de la pandémie de Covid-19, justifie-t-on.

(AIP)

bsb/kp